VIDEO. Johnny Hallyday: Sa relation très compliquée avec David Hallyday et Laura Smet

HERITAGE La succession de Johnny Hallyday s’annonce comme un long feuilleton médiatique, un feuilleton qui compte déjà plusieurs chapitres...

V. J.

— 

Laeticia Hallyday, David Hallyday et Laura Smet lors de l'hommage à Johnny Hallyday 2017. AFP PHOTO / POOL / Yoan VALAT
Laeticia Hallyday, David Hallyday et Laura Smet lors de l'hommage à Johnny Hallyday 2017. AFP PHOTO / POOL / Yoan VALAT — AFP

Un « combat » pour Laura Smet, un « écœurement » pour Laetitia Hallyday et une bataille juridique qui pourrait durer cinq à dix ans. La succession de Johnny Hallyday s’annonce comme un long feuilleton médiatique, un feuilleton qui compte déjà plusieurs chapitres. Dès les funérailles à Paris puis Saint-Barthélemy, Laura Smet et son frère David Hallyday ont fait bande à part, refusant de descendre les Champs-Elysées ou restant à l’écart l’enterrement.

>> Mort de Johnny Hallyday: La succession s’annonce compliquée

Des tensions déjà connues

Mais les tensions ne datent pas de la mort du chanteur. Selon des témoignages, l’inimitié entre Laeticia et Laura forçait Johnny a inventé des stratagèmes et des rendez-vous pour voir sa fille. Tout le monde se rappelle également l’extrait de Dans ses yeux, l’autobiographie du rocker avec Amanda Sthers, sur son fils David : « Il a été heureux. Moi, j’avais envie, j’avais faim. On ne peut pas être élevé dans le confort et avoir la rage au ventre. Je ne crois pas aux fils à papa qui réussissent. Il faut en avoir bavé. Il faut comprendre les gens. Alors, David ne sait pas vraiment quoi faire de son talent. »

>> Succession de Johnny Hallyday: Laeticia exprime son «écœurement» face à «l’irruption médiatique»

Un père absent, un manque affectif

Pascal Louvrier, auteur de Johnny - Que je t’aime (Praxys Diffusion), était à l’un des derniers concerts des Vieilles canailles et se souvient que Johnny avait remercié ses filles Jade et Joy, mais pas Laura, alors qu’elle était dans la salle. « La preuve qu’il existait un contentieux non réglé. » Selon lui, il faut remonter plus de cinquante et trente ans en arrière, à la naissance de David et Laura : « Johnny ne s’est pas occupé de son fils, il était jeune, il était sur les routes, il avait sa carrière. Il y a eu un grand manque affectif. Même s’il a été plus proche de Laura, il n’a pas été non plus le père qu’il aurait voulu et pu être pour elle. Plus tard, il a voulu rattraper le temps perdu, il a fait l’album Sang pour sang avec David par exemple, mais c’est impossible de tout reconstruire. »

>> Mort de Johnny Hallyday: «J'ai choisi de me battre», écrit Laura Smet

Une nouvelle famille

Lorsque le rockeur rencontre Laeticia en 1995, il est dans un sale état. « Elle l’a sauvé, raconte le biographe. Elle est arrivée au bon moment, et elle lui a donné une famille, même s’il ne s’agit pas de ses enfants biologiques. Il s’est alors senti bien, en famille, pour la première fois. Je ne pense pas qu’il ait voulu déshériter David et Laura, il a plutôt pensé à son patrimoine et à Laeticia, qui était déjà son manager et gérait son image de son vivant. » Mais Pascal Louvrier comprend les réactions soulevées par le testament du chanteur : « C’est forcément violent a posteriori, mais je ne suis pas sûr qu’il avait conscience de l’impact affectif de son geste ». Mais il écarte toute manipulation : « Johnny était le taulier, il faisait ce qu’il voulait. Il a fait ce qu’il voulait. »