Hugh Grant reçoit des dommages et intérêts à la suite du piratage de son téléphone par le groupe Mirror

SCANDALE L’acteur a obtenu gain de cause face au Mirror Group Newspapers...

20 Minutes avec agences

— 

L'acteur britannique Hugh Grant
L'acteur britannique Hugh Grant — WENN

L’acteur Hugh Grant s’est rendu au tribunal de Londres ce lundi dans le cadre de son procès contre le Mirror Group Newspapers. Comme le relaye la BBC, le groupe de presse, qui compte le Daily Mirror, le Sunday Mirror et le Sunday People parmi ses publications, va devoir payer une somme à six chiffres à l’acteur pour avoir piraté son téléphone.

« Cette affaire ne concerne pas que ce qu’ils ont fait à mon téléphone et à mes proches, a affirmé l’acteur, ainsi que le rapporte le média. Dans ce litige, mon avocate et moi-même nous sommes battus parce que j’étais déterminé à dévoiler la vérité sur la nature de la dissimulation à haut niveau du Mirror Group. »

>> A lire aussi : «Love Actually» avait prédit l’histoire du prince Harry et Meghan Markle, Twitter en est persuadé

Un montant reversé

Hugh Grant a prévu de reverser la somme à la campagne Hacked Off, qu’il soutient et qui a été créée après les divers scandales de piratage des téléphones de célébrités, pour une régulation plus stricte de la presse. En 2012, il avait également touché des dommages de la part du News of the World pour avoir piraté son téléphone.

Dans le communiqué diffusé par l’acteur, il accuse également la Première Ministre britannique, Theresa May, d’être de mèche avec les patrons des tabloïds et demande à une régulation rapide de la presse outre-Manche, régulation prévue sous le gouvernement de David Cameron après le rapport de la Commission Leveson, mais toujours en suspens depuis.