VIDEO. L'image de marque de Jeremstar est-elle définitivement écornée?

SOLITUDE Jeremstar et les marques, c’est probablement de l’histoire ancienne, voici pourquoi…

Claire Barrois

— 

Jeremstar le 5 octobre 2017.
Jeremstar le 5 octobre 2017. — JOEL SAGET / AFP

Papy Brossard, My Jolie Candle, Uber, Undiz… Ces derniers mois, les partenariats entre Jeremstar et les marques s’étaient multipliés, offrant au premier de conséquents revenus, et aux marques une visibilité sans pareille sur une cible très convoitée : les jeunes.

>> A lire aussi : «Autant de calomnies, c'est terrifiant», affirme Pascal Cardonna, alias Babybel

Depuis que son entourage subit les rumeurs d’agressions sexuelles, le jeune homme s’est retiré des réseaux sociaux pour ne publier que deux communiqués très officiels. La question de ses partenariats ne semble donc pas se poser pour l’instant, mais ensuite ?

Les collaborations en suspens

Les marques risquent d’être frileuses à l’idée de s’exposer sur les comptes du trublion de la téléréalité. Pour rappel, en juin dernier, Ricardo et Nehuda sont soupçonnés de maltraitance sur leur bébé. Aussitôt, ils retirent les placements de produits de leurs réseaux et les marques mettent leurs collaborations avec le couple en suspens.

En juillet, ils sont blanchis, et quelques marques reviennent vers eux. « En général, les marques préfèrent Snapchat à Instagram avec eux », nous confie quelqu’un de leur entourage. Probablement parce qu’on ne tombe pas sur les publications sponsorisées dès qu’on va sur le profil des utilisateurs de l’appli jaune.

« Des accusations très graves »

Contactées, les marques n’ont pas semblé avoir envie de s’étendre sur le sujet. Du côté d’Uber, on nous affirme : « Pour nous, les accusations qui sont faites à l’égard de Jeremstar sont très graves et nous prenons cela très au sérieux. Nous sommes actuellement en attente de plus d’informations. »

La marque de VTC ne semble pas très à l’aise avec le sujet, ni très encline à nous en dire plus sur les discussions que le « cas » Jeremstar doit provoquer dans les locaux de la marque américaine, qui travaille en ce moment avec Ricardo. Quant aux autres marques concernées, elles ne nous avaient pas répondu à l’heure où nous avons publié cet article.