Quincy Jones critique Taylor Swift

MUSIQUE Pour le producteur, elle ne fait pas de la musique, mais des hooks…

20 Minutes avec agences

— 

Le producteur Quincy Jones à la première de Sandy Wexler à Hollywood
Le producteur Quincy Jones à la première de Sandy Wexler à Hollywood — WENN

Quincy Jones a son mot à dire sur presque tous les gros artistes des cinquante dernières années. Et pour cause, il les a presque tous connus. Au moment d’aborder la nouvelle génération lors d’un entretien fleuve accordé à GQ, le producteur n’est pas perdu. « Oui, j’aime Kendrick Lamar, Bruno Mars, Drake, Ludacris, Common. Mary J. Blige. Jennifer Hudson, » a déclaré le producteur.

I have to agree with my brother Sidney Poitier that "@oprah is a miracle whose gift & mission are beyond even her own comprehension." I'll never forget turning on the TV after a restless night in Chicago at 9:15am (thinking about how we were still trying to cast "The Color Purple"), only to see Oprah hosting a local talk show. I immediately said to myself, "That's her. That's Sophia." As Albert Einstein always used to say, "coincidence is just God's way of remaining anonymous" & that situation was was no exception: Oprah's name spelled backwards is Harpo, which is the name of Sophia's husband in the film! She'd been preparing for 15+ years as a TV broadcaster in Nashville, Baltimore, & Chicago & that earned her a role on the film. She didn't wait around for an opportunity, she prepared herself for it. She is one of the most successful & centered figures in the history of show business...a TRUE definition of a role model. So, to my other motherless mofo from Mississippi, I just want to say Happy Birthday!! You sure deserved that Cecil B. DeMille award you received a few weeks ago, & everything else you've achieved...Thank you for your love & light! Happy Birthday!! 📸: AMPAS

A post shared by Quincy Jones (@quincydjones) on

Mais quand on lui demande ce qu’il pense de Taylor Swift, ses sourcils se froncent. « On a besoin de plus de chansons, mec. Des putains de chansons, pas des appâts. »

>> A lire aussi : 9 millions de dollars accordés à Quincy Jones pour compenser les droits impayés de Michael Jackson

Légèrement de mauvaise foi

Et si beaucoup considèrent Taylor Swift comme une des artistes les plus talentueuses de ces dernières années, Quincy Jones s’en amuse. Pour lui, la chanteuse ne sait pas ce qu’elle fait. « Ça demande du travail, mec. Le seul endroit où tu trouves succès avant travail, c’est dans le dictionnaire et c’est alphabétique, » a-t-il renchéri.

« La chanson, c’est le truc – c’est ce que les gens ne réalisent pas. Une bonne chanson peut faire du pire chanteur une star mondiale. Un mauvais morceau ne peut pas être sauvé par les trois meilleurs chanteurs dans le monde. Je l’ai appris il y a 50 ans. » 50 ans avant, Quincy Jones était le témoin de l’arrivée d’Elvis Presley et… il le trouvait très mauvais.