Accusations d'abus sexuels: Alec Baldwin traite la fille adoptive de Woody Allen de menteuse

ACCUSATIONS L’acteur défend bec et ongles le réalisateur…

20 Minutes avec agences

— 

L'acteur Alec Baldwin
L'acteur Alec Baldwin — WENN

Alec Baldwin a une nouvelle fois défendu le réalisateur Woody Allen. Ce dernier est accusé par sa fille adoptive, Dylan Farrow, d’avoir abusé d’elle sexuellement lorsqu’elle avait 7 ans, ce que le cinéaste a toujours nié. Si Alec Baldwin avait déjà volé au secours de Woody Allen, cette fois, il a carrément traité sa fille de menteuse sur Twitter.

« L’une des choses les plus efficaces que Dylan Farrow possède dans son arsenal, c’est la "persistance de l’émotion". Comme Mayella dans Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, ses larmes/exhortations ont pour but de vous couvrir de honte pour que vous croyiez à son histoire. Mais il m’en faut plus pour détruire quelqu’un, malgré sa célébrité. Il m’en faut beaucoup plus. »

Le comédien fait là référence au livre de Harper Lee, sorti en 1960, dans lequel une jeune femme accuse un homme de l’avoir violée, un mensonge dévoilé à l’issue du procès grâce à l’avocat du prévenu, Atticus Finch (joué par Gregory Peck dans l’adaptation cinématographique de 1962, Du silence et des ombres).

>> A lire aussi : Alec Baldwin ne croit pas aux accusations d'abus sexuels et soutient Woody Allen

Vindicatif

Alec Baldwin a aussi rappelé à ses abonnés Twitter que le frère de Dylan Farrow, Moses, avait démenti les accusations d’abus sexuel, affirmant que leur mère, Mia Farrow, avait monté l’affaire de toutes pièces.

« Quel enfant de Mia a le gène de l’honnêteté et quel est celui qui ne l’a pas ? », a-t-il notamment indiqué. Enfin, il a invité à ceux que ses propos choqueraient d’aller se faire voir ailleurs.

Ce que certains ont fait.