VIDEO. Serena Williams a connu la dépression postpartum

DEPRESSION Elle se sent plus forte depuis qu’elle en est sortie…

20 Minutes avec agences

— 

La tennis woman Serena Williams à New York
La tennis woman Serena Williams à New York — WENN

La championne de tennis Serena Williams est certes quasi imbattable sur un court de tennis une raquette à la main, mais au quotidien, elle connaît les mêmes problèmes que de nombreuses femmes qui deviennent mère : la dépression postpartum.

>> A lire aussi : «Tout s’est mal passé», Serena Williams a dû rester alitée 6 semaines après un accouchement compliqué

« Parfois, je suis au fond, je me dis "Je ne peux pas faire ça". C’est un peu la même attitude négative que j’ai parfois sur le court. Je suppose que je suis comme ça. Personne ne parle de ces moments de faiblesse – la pression qu’on ressent, l’incroyable envie de laisser tomber quand vous entendez le bébé pleurer. J’ai fondu en larmes je ne sais plus combien de fois. Ou bien alors les cris me mettent en colère, puis après je suis triste d’avoir ressenti de la colère et enfin je me sens coupable, du genre "Pourquoi est-ce que je me sens si triste alors que j’ai un si beau bébé ?" Les émotions sont dingues », a-t-elle confié à Vogue.

Les femmes ont été nombreuses à la remercier

Depuis la parution de l’article, les femmes ont été nombreuses à la remercier pour avoir parlé et abordé ce sujet encore tabou. Serena Williams a tenu à leur livrer un message d’encouragement sur son compte Facebook. 

« Je voulais vous remercier toutes pour avoir raconté votre histoire dans les commentaires sur les réseaux sociaux et d’autres plateformes. Je vous encourage à continuer à raconter ces histoires. Ça aide. Nous pouvons aider les autres. Nos voix sont notre pouvoir », a-t-elle notamment déclaré.