Steven Seagal dément une nouvelle fois avoir agressé sexuellement des femmes

DEMENTI Elles sont de plus en plus nombreuses à l’accuser…

20 Minutes avec agences

— 

L'acteur Steven Seagal à Hollywood
L'acteur Steven Seagal à Hollywood — WENN

Steven Seagal a fait parvenir un communiqué par l’intermédiaire de ses avocats pour démentir les accusations d’agression sexuelle portées à son encontre par l’ancienne James Bond Girl, Rachel Grant. « Notre client dément avoir eu un tel contact avec Mlle Grant et dément avec encore plus de véhémence toutes les accusations d’agression, en particulier ce qui se serait passé à Sofia, en Bulgarie, en 2002 », déclarent-ils comme le relaye le Guardian.

Rachel Grant, qui a notamment tourné dans Meurs un autre jour, accuse Steven Seagal de l’avoir agressée lors d’une audition qui s’est déroulée dans la ville de Sofia, en Bulgarie.

>> A lire aussi : VIDEO. Jenny McCarthy témoigne contre Steven Seagal

Même schéma

Comme elle l’a raconté dans BBC News, elle a été envoyée là-bas pour y passer une audition et on l’a laissée seule dans une chambre d’hôtel avec Steven Seagal. L’acteur lui aurait alors demandé de retirer son haut. Face à son refus, « il a baissé mon top, qui était sans bretelle. Mes seins étaient complètement exposés et j’ai dû me couvrir ». Elle ajoute : « Il m’a poussée avec force sur le lit. Il a ensuite dit : "Je suppose que tu veux voir mes parties génitales" – il a en réalité utilisé un autre terme. Il a commencé à baisser sa braguette ». L’actrice explique qu’elle a fondu en larmes et qu’il s’est alors excusé. Néanmoins, elle n’a pas eu le rôle.

Rachel Grant est la dernière femme en date à porter des accusations contre Steven Seagal. Les actrices Portia De Rossi, Julianna Margulies, Jenny McCarty, entre autres, l’ont accusées de faits similaires. La police de Los Angeles a confirmé avoir ouvert une enquête à l’encontre de Steven Seagal, sans en dire plus.