VIDEO. James Franco dément les accusations de harcèlement sexuel

POLEMIQUE James Franco qualifie les accusations d'«inexactes», mais ne veut pas empêcher la parole des femmes de se libérer...

V. J.

— 

James Franco le 31 août 2013. 
James Franco le 31 août 2013.  — CCH/WENN.COM/SIPA

Tout juste auréolé de son Golden Globe de Meilleur acteur, James Franco a dû faire face à une série d'accusations de harcèlement sexuel et de drague sur mineures sur les réseaux sociaux.

Dans une série de tweets, effacés depuis, l’actrice Ally Sheedy l’accuse par exemple d’être à l'origine de la fin de sa carrière. Il l’avait dirigée dans la pièce de Broadway, The Long Shrift : « James Franco a gagné. S’il vous plaît, ne me demandez jamais pourquoi j’ai quitté cette industrie. »

« Je ne peux pas parler pour elle »

James Franco était mardi soir l’invité de Stephen Colbert et son Late Show, et l’animateur n’a pas hésité à interroger le comédien sur ces récentes accusations. L'acteur a d’abord évoqué le cas Ally Sheedy, expliquant qu’il ne savait pas honnêtement de quoi elle parlait : « Nous avons passé de bons moments ensemble, je la respecte. Je n’ai aucune idée des raisons de son mécontentement. Elle a effacé son tweet. Je ne peux pas parler pour elle. »

Des témoignages inexacts

Concernant les autres témoignages, James Franco a expliqué qu’ils étaient « inexacts ». « Mais je soutiens les personnes qui se manifestent, qui se font entendre, parce qu’elles n’ont pas été entendues pendant longtemps. Je ne veux pas les empêcher de parler », a-t-il poursuivi. Et si j’ai fait quelque chose de mal, je le réparerais, je dois le réparer. C’est comme ça que ça marche. »

Toujours est-il qu’à la lumière de ces révélations, le New York Times a annulé l'invitation faite à James Franco de venir échanger avec ses journalistes.