Caroline Receveur pousse un coup de gueule contre «Public» qui la dit enceinte

BIDE L’influenceuse Caroline Receveur a décidé de répondre au magazine people « Public » qui affairmait qu’elle était enceinte…

C.B.

— 

Caroline Receveur, le 28 septembre à Paris
Caroline Receveur, le 28 septembre à Paris — David Fisher/REX/Shutterstock

Trop, c’est trop ! Caroline Receveur en a assez d’être épiée en permanence et que la presse people lui invente des péripéties. Ce vendredi, elle a décidé de réagir alors que le magazine Public affirmait détenir un scoop : sa grossesse. Dans sa story Instagram, la jeune trentenaire pousse un coup de gueule bien senti contre le magazine people.

La photo et le coup de gueule de Caroline Receveur dans sa story Instagram.
La photo et le coup de gueule de Caroline Receveur dans sa story Instagram. - Capture d'écran / carolinereceveur / Instagram

Pour démentir leur information, la jeune femme a pris une photo d’elle, sur laquelle elle montre son ventre (plat). La jeune femme a légendé le cliché en indiquant l’heure, 13h13, et a ajouté : « BRAVO PUBLIC pour votre article raté, vos photos volées et surtout RETOUCHÉES ! #honteux ». Une phrase qu’elle a expliquée dans le post suivant.

« La bêtise des gens ne cessera de m’étonner et de me choquer ! »

« Choquée de voir à quel point les gens peuvent être de telles raclures, précise l’égérie de Morgan, avant de détailler les comportements qui la scandalisent : (déjeunent à côté de vous et vous prennent en photo comme une bête de foire), les magazines (qui retouchent des photos grossièrement et honteusement pour vendre leurs torchons), mais aussi des professionnels à qui vous faites un minimum confiance (limite prêts à divulguer votre adresse postale à la presse people pour une centaine d’euros). La bêtise des gens ne cessera de m’étonner et de me choquer ! »

Current Mood - Joyeux réveillon de Noël 🎄 #CarolineReceveurLovesMorgan

A post shared by Caroline Receveur (@carolinereceveur) on

La belle blonde a, comme d’autres anciennes stars de téléréalité telles que Stéphanie Durant ou Nabilla Benattia, emménagé à Londres, où elle est inconnue, en partie pour préserver sa vie privée. Visiblement, cet exil ne l’empêche pas de voir son intimité jetée en pâture.