Quelqu'un essaie-t-il vraiment de vendre une photo de Johnny Hallyday dans son cercueil?

DISPARITION La rumeur d'une photo volée de Johnny dans son cercueil agite les médias et les collectionneurs...

V. J.

— 

Un fan devant le domicile de Johnny Hallyday à Marnes-la -Coquette le 6 décembre 2017.
Un fan devant le domicile de Johnny Hallyday à Marnes-la -Coquette le 6 décembre 2017. — SIPA

Plusieurs médias ont déjà repris la rumeur, il existerait une photo de Johnny Hallyday  dans son cercueil. Une photo à vendre. « Depuis quelques jours, un mystérieux "photographe" écume Paris avec un cliché du défunt mis en bière,  révèle le JDD. Mardi, il contactait le responsable d’un magasin spécialisé dans les raretés consacrées à la star. »

>> Mort de Johnny Hallyday: Retour sur la folle semaine d'adieux au Taulier

Selon l'hebdomadaire, celui-ci lui aurait alors proposé au téléphone une photo de Johnny dans son cercueil : « Je ne peux concevoir qu’elle ait été prise par un membre de la famille. Ce doit être une personne présente lors de l’embaumement du corps », indique l'interlocuteur au journal. Une supposition donc, et peut-être une mauvaise blague ?

Digne d'un film d'espionnage

Contacté par 20 Minutes, le journaliste du JDD, Ludovic Perrin, explique avoir pris connaissance de l’existence de la photo en écrivant sur le commerce des reliques, à la suite de la mort de Johnny : mégot à 90 euros, programme de la messe à 200 euros, disque d’or à un million… Un vendeur de disques et objets de collection le met alors en contact avec l’équivalent d’un fixeur, qui traque le vrai du faux sur les sites de vente et qui le prévient qu’un revendeur spécialisé s’est vu proposer la fameuse photo. « Un revendeur qui a la réputation d’aller plus loin que les autres et qui a voulu garder l’anonymat », précise le journaliste.

>> Johnny Hallyday: La fin d’un culte, le début d’une religion?

Non, il ne s’agit pas d’un film d’espionnage, mais bien du marché de la collection, ou plutôt des marchés car certains sont alternatifs, et ne sont pas si différents de ceux du diamant. De quoi crédibiliser l’existence de la photo. Ludovic Perrin y croit : « Comme il n’a pas mordu à l’hameçon, pas donné suite, c’est une question de parole, mais il m’a raconté l’échange qu’ils ont eu, et je ne pense pas que ce soit une blague. »

Hors des circuits classiques ?

Les magazines people Voici et Closer, eux, n’ont pas été contactés pour acheter la photo de Johnny dans son cercueil, 20 Minutes a vérifié. Benjamin Dargent, chef de rubrique à Closer, ajoute même que « si cela avait été le cas, nous aurions bien sûr refusé. Nous faisons dans la paparazzade heureuse ». Selon lui, à chaque disparition de célébrité, il est question de photos volées, « cela fait partie des mythes des grandes personnalités ».

>> Enterrement de Johnny Hallyday: Où se recueillir si on ne peut pas se rendre à Saint Barth?

On se rappelle de la photo de François Miterrand sur son lit de mort publiée par Paris Match, qui avait valu l’opprobre général à son auteur supposé Claude Azoulay, dédouané depuis. Ceci explique peut-être pourquoi « le mystérieux photographe », s’il existe, n’essaie pas de passer par les circuits classiques, de presse ou de collection. Plusieurs boutiques ont assuré ne pas avoir été approchées, « nos clients ne cherchent pas ce type d’objets, ils ne veulent pas du glauque, ils veulent de la qualité ».