VIDEO. Mort de Johnny Hallyday: Un journaliste de «Paris Match» s'exprime sur le silence de la famille

PEOPLE Dans « C à vous » ce week-end sur France 5 le rédacteur en chef de l’hebdomadaire a expliqué pourquoi les plus proches de Johnny Hallyday ont « si peu pris la parole »…

F.R.

— 

Laeticia, Jade et Joy Hallyday, Laura Smet et David Hallyday, sur le parvis de l'église de la Madeleine, le 9 décembre 2017, jour de la cérémonie d'hommage à Johnny Hallyday.
Laeticia, Jade et Joy Hallyday, Laura Smet et David Hallyday, sur le parvis de l'église de la Madeleine, le 9 décembre 2017, jour de la cérémonie d'hommage à Johnny Hallyday. — Denis ALLARD-POOL/SIPA

« Tout ça a été tellement subi. [Laeticia Hallyday] pensait vraiment que Johnny vivrait au moins jusqu’à Noël et qu’ils arriveraient à le faire tenir. Et il n’a pas tenu… » C’est ce qu’a expliqué Benjamin Locoge, rédacteur en chef culture de Paris Match, sur le plateau de C l’hebdo, ce week-end, sur France 5. Le journaliste rebondissait ainsi à la remarque d’Ali Baddou qui soulignait que le clan Hallyday avait « respecté le silence, très peu pris la parole ».

« On voit bien qu’ils sont tous choqués. Dans la tête des gens très très proches, Sébas­tien Farran, Yarol [Poupaud], Maxim [Nucci], Laeti­cia, les filles, pour eux Johnny ne pouvait pas partir. (…) C’est cette violence-là », a poursuivi Benjamin Locoge.

« Ils vont laisser dire »

Interrogé sur l’absence de réactions aux rumeurs persistantes faisant état d’inimitié et de querelles chez certains proches de Johnny Hallyday, le journaliste avance : « Pour l’instant, ils vont laisser dire et ils parleront en temps et en heure. On sait qu’il y a un album posthume qui sortira, à ce moment-là il sera grand temps d’expliquer, de dire les choses. Laeticia s’occupait de l’image de Johnny depuis cinq ans, donc elle est très impliquée dans les décisions artistiques. La meilleure manière pour elle de réapparaître sera avec un projet artistique. Elle parlera peut-être au moment du disque. »