Mel B se fait enlever le prénom de son ex-mari tatoué sur son torse

DIVORCE Elle veut tourner définitivement la page…

20 Minutes avec agences

— 

La chanteuse Mel B
La chanteuse Mel B — WENN

Afin de tirer un trait sur son mariage avec Stephen Belafonte, Mel B s’est fait retirer le tatouage à son nom qu’elle s’était fait graver sur le torse. Comportant les mots « Stephen, till death do us part you own my heart », soit « Stephen, jusqu’à ce que la mort nous sépare mon cœur t’appartient » en français, son tatouage n’avait plus sa place sur son corps, comme l’a fait remarquer l’ancienne chanteuse des Spice Girls au Daily Mail.

Ouch! Singer Mel B cuts off tatoo On her skin she made for her ex husband . . Former Spice Girls star, Mel B, has had the tattoo she made for Stephen Belafonte sliced off her ribs in a bid to ensure closure on her toxic relationship. . . The 42-year-old had the words: 'Stephen, till death do us part, you own my heart' inked along her ribcage, but she has now had his name cut off, while keeping the rest of the statement. . . Speaking of the drastic step taken, she said: 'I wanted the tattoo removed to help close the final chapter on a toxic relationship. . . Even though I’ve taken the steps to remove Stephen’s name from my body, . . That must have hurt but not as bad as being a victim of domestic violence. . . #melb

A post shared by Mimi Doris (@officialmimisblog) on

« Je voulais enlever ce tatouage pour fermer définitivement le chapitre de cette relation toxique. Même si j’ai fait le choix d’enlever le nom de Stephen de mon corps, les violences domestiques sont à jamais avec moi », a-t-elle confié.

>> A lire aussi : #MeToo: Sur Instagram, Mel B. raconte les abus dont elle a été victime

Un divorce houleux

En préférant éviter la méthode douce au laser pour gagner du temps, Mel B a écopé de treize points de suture. Et si elle s’est fait enlever le nom de son ex, elle a néanmoins gardé les autres mots inscrits, comme en témoignent des photos du journal.

Mel B a demandé le divorce de Stephen Belafonte l’année dernière en l’accusant, entre autres, de violences conjugales. Alors qu’ils auraient récemment trouvé un accord pour la garde de leur fille Madison (6 ans), Stephen Belafonte a déposé une plainte la semaine dernière contre son ex-femme. Elle ne lui payerait pas la pension alimentaire qu’il a obtenue du juge.