Mort de Johnny Hallyday: «Un pan entier de nos vies disparaît», raconte Nicolas Sarkozy devant sa dépouille

HOMMAGE L’ancien président de la République a tenu à rendre hommage à celui qu’il a « aimé bien avant de le connaître »…

Anne Demoulin

— 

Johnny Hallyday, son épouse Laeticia, et Nicolas Sarkozy en 2007.
Johnny Hallyday, son épouse Laeticia, et Nicolas Sarkozy en 2007. — WARRIN/SIPA

Nicolas Sarkozy, ému. L’ancien président de la République s’est recueilli ce vendredi matin devant la dépouille de Johnny Hallyday au funérarium du Mont-Valérien (Hauts-de-Seine). Il était accompagné de son épouse, Carla Bruni-Sarkozy.

>> Suivez en direct les réactions et les hommages rendus à l’icône du rock français

« J’ai eu la chance de bien le connaître. Avec Carla on s’est souvent rencontrés. C’est un pan entier de nos vies qui disparaît », a-t-il confié à la presse en sortant du funérarium. « Nous avons voulu nous incliner sur sa dépouille ce matin. Je n’imaginais pas qu’un jour, on serait là, ici, au funérarium, à le voir dans son cercueil », a-t-il poursuivi.

« Quand qu’on le voit dans son cercueil, ça ramène à la fragilité de la vie »

« Je voudrais dire combien Carla et moi, on pense à sa famille, à Laeticia qui a veillé sur lui quels que soient les difficultés ou les aléas de la santé, et à tous ses enfants », a ajouté Nicolas Sarkozy, visiblement ému.

« Quand on voit quelqu’un qu’on a bien connu, qui représente tellement, qui représentait la vie, la force, et qu’on le voit dans son cercueil, ça ramène à la fragilité de la vie, à la fragilité de la destinée de chacun, au mystère de la vie… A l’arrivée, c‘est inéluctable », a encore déclaré l’ancien Président devant les caméras.

>> A lire aussi : VIDEO. Sur les traces de Johnny Hallyday, la star la plus anonyme de Los Angeles

« C’est un personnage qui comptait dans la vie des Français. Et ça laisse un grand vide. Pour beaucoup de gens, il représentait l’idée du bonheur », a ajouté M. Sarkozy, estimant que « ça va au-delà du chanteur, de la musique ».

« Je l’ai aimé bien avant de le connaître »

En 1996, c’était en tant que maire de Neuilly-sur-Seine que Nicolas Sarkozy avait marié Johnny et Laeticia Hallyday. « Il aimait tellement la scène… le jour où il s’est marié, j’ai un souvenir très précis de ça, on est allé déjeuner au restaurant. Il y avait lui, Laeticia, la famille de Laeticia. Et le soir même il partait à Périgueux pour chanter. Le jour de son mariage ! C’était sa vie », a raconté l’ancien président.

Lors de sa campagne en 2007, l’ancien président de l’UMP avait convaincu la star d'adhérer à son parti et de s’asseoir au premier rang d’un de ses meetings. Johnny Hallyday avait célébré sa victoire au Fouquet’s. « Je l’ai aimé bien avant de le connaître », a confié Nicolas Sarkozy. « Je devais avoir peut-être 10 ans quand je suis allé le voir à l’Olympia, en matinée », a-t-il relaté. « J’étais un fan, je suis resté un fan », a-t-il conclu.