L’actrice aime prendre des positions bien tranchées, mais cette fois, ça ne passe pas… Pamela Anderson a parlé des violences faites aux femmes et a donné des conseils pour les éviter dans une émission américaine. Selon elle, les victimes d' Harvey Weinstein auraient dû se faire accompagner pour éviter le harcèlement. Une déclaration qui a déclenché une polémique. Et l’actrice refuse de s’excuser.

« N’allez jamais dans une chambre d’hôtel seule »

Abusée sexuellement dans sa jeunesse, Pamela Ander­son est revenue sur sa longue culpabilité après ce traumatisme. Et elle a estimé que son passé lui avait permis d’affronter les prédateurs sexuels tout au long de sa carrière. « J’ai appris à ne plus jamais me mettre dans ce genre de situation. Quand je suis arrivée à Holly­wood, j’ai eu beaucoup d’offres. Des auditions privées, des choses qui n’avaient pas de sens ». Elle a ajouté avoir seulement fait preuve de « bon sens » : « N’allez jamais dans une chambre d’hôtel seule. Si quelqu’un ouvre la porte vêtu d’un peignoir, partez. »

Ayant croisé Harvey Weinstein au cours de sa carrière, Pamela Anderson n’a pas été surprise quand le scandale a éclaté : « C’était une chose que tout le monde savait, précise-t-elle. Certains producteurs et certaines personnes à Hollywood sont des gens à éviter en privé. Vous savez ce qui va vous arriver si vous allez dans une chambre d’hôtel, seule. »

« Ce n’est pas une excuse »

Quand la présentatrice de l’émission, Megyn Kelly, lui a rétorqué que les actrices victimes d’agressions sexuelles avaient souvent été envoyées voir Harvey Weinstein par leur agent, Pamela Ander­son a rétorqué que ces derniers auraient dû envoyer « quelqu’un avec elles ». Elle a estimé : « Je pense juste qu’il y a des façons simples d’y remédier. Ce n’est pas une excuse. » Et a ainsi déclenché une énorme polémique

Le magazine TMZ a alors contacté la star pour lui permettre de répondre à la polémique. Mais loin d’elle l’idée de s’excuser. « Personne ne me forcera à m’excuser », a-t-elle déclaré, avant de déclarer : « Les femmes doivent être conscientes de certains problèmes, comment les repérer et les combattre. C’est totalement hypocrite d’ignorer ces situations. » La star américaine tout de même rappelé qu’elle ne « blâmait pas les victimes » et a traité Harvey Wein­stein​ de « porc sexiste » et de « brute ». Pas de quoi mettre fin aux reproches.