VIDEO. Igor Bogdanoff se défend d’avoir menacé son ex-compagne et se dit très « affecté »

FAITS DIVERS Placé sous contrôle judiciaire, le chroniqueur scientifique assure n'avoir « rien à se reprocher »...

20 Minutes avec agence

— 

Sous contrôle judiciaire pour « violation de domicile », Igor Bogdanoff estime n'avoir rien à se reprocher alors que son frère, Grichka, lui apporte son soutien.
Sous contrôle judiciaire pour « violation de domicile », Igor Bogdanoff estime n'avoir rien à se reprocher alors que son frère, Grichka, lui apporte son soutien. — LOIC VENANCE / AFP

Placé sous contrôle judiciaire après sa garde à vue dans la nuit du mardi 22 au mercredi 23 novembre à Paris​ pour avoir forcé l'entrée de l'appartement de son ex-petite amie Julie Jardon, Igor Bogdanoff se défend ce vendredi dans Le Parisien.

« Je n’ai pas fait irruption chez Julie. Je lui ai simplement dit d’ouvrir la porte. Je suis rentré et on a parlé sereinement. Je ne l’ai jamais menacée et elle ne le sera jamais. Je lui conserve mon affection et mon respect », explique l’animateur.

« Ça m’a vraiment affecté »

Après avoir été arrêté par la police, le chroniqueur de Touche pas à mon poste aurait reçu une convocation devant le tribunal correctionnel pour « violation de domicile ». Lui assure pourtant n’avoir « rien à se reprocher ».

Visiblement très touché par sa rupture avec Julie Jardon, Igor Bogdanoff doit aussi faire face au déferlement médiatique. « A la peine personnelle d’un amour qui prend fin vient s’ajouter une peine médiatique à laquelle je ne m’attendais pas. Ça m’a vraiment affecté », a-t-il confié au quotidien.

>> A lire aussi : «Touche pas à mon poste»: Les frères Bogdanov rejoignent l'équipe de chroniqueurs

Le soutien de son frère

En plus de livrer son ressenti sur cette affaire, le scientifique a tenu à rectifier certaines informations : « Je n’ai jamais été menotté, contrairement à ce qui a été dit. Quand les policiers sont venus me chercher, ils m’ont dit : On ne va pas vous mettre les menottes, on vous connaît. Je les en ai remerciés. »

Comme toujours, Igor a pu compter sur le soutien de son frère Grichka : « Il assume de façon parfois trop intense le passage de l’amour à l’amitié. C’est un personnage passionné et parfois cela se traduit par des actes qui le font flamboyer », a ainsi déclaré son jumeau dans Télé-Loisirs. L’affaire est désormais entre les mains de la justice.

>> A lire aussi : Un appel lancé pour sauver le château des frères Bodganov