La famille de Prince veut écarter l’administrateur actuel de l’héritage

CONFLIT D'INTERETS Il s’agit de l’ex-manager de Lady Gaga…

20 Minutes avec agences

— 

Le chanteur Prince en concert à Göteborg en 2011
Le chanteur Prince en concert à Göteborg en 2011 — WENN

La famille de Prince, décédé le 21 avril 2016, connaît de nombreux déboires avec la gestion de son héritage. D’abord, elle a dû déplorer la saisie des titres non publiés par l’artiste sans même avoir été prévenue. Et aujourd’hui, ses héritiers, Sharon, Norrine et John Nelson, cherchent à se désengager de la Comerica Bank & Trust qui gère l’héritage du chanteur défunt.

A post shared by PRINCESTAGRAM (@prince) on

Ils ont donc déposé une requête en ce sens auprès du tribunal, d’après The Blast.

>> A lire aussi : VIDEO. «On a tous quelque chose de Johnny», mais parfois il faut bien chercher

Le manager n’en est pas à son coup d’essai

Non seulement la compagnie s’est emparée de nombreux objets en plus des enregistrements dans la propriété de Prince, mais elle multiplie les mauvaises décisions, selon ses héritiers, comme le fait d’avoir engagé Troy Carter, cadre de Spotify, au poste de conseiller. Par ailleurs, ils n’ont pas hésité à rappeler la mauvaise expérience que Lady Gaga a connu avec ce dernier, limogé en 2013 pour conflit d’intérêts avec la firme de streaming musical.

Pour la famille de Prince, il est hors de question de favoriser une société plutôt qu’une autre dans la diffusion du catalogue de l’artiste. Le tribunal ne s’est pas encore prononcé sur leur requête.