Gérard Depardieu: L'acteur exige 80.000 euros en cash pour participer à un festival en Turquie

GROS SOUS L’acteur en a également profité pour s’arrêter déguster les spécialités locales…

20 Minutes avec agence

— 

Gérard Depardieu aurait réclamé 80.000 euros en cash aux organisateurs d'un festival en Turquie,
Gérard Depardieu aurait réclamé 80.000 euros en cash aux organisateurs d'un festival en Turquie, — Maria Laura Antonelli/AGF/SIPA

Pour faire venir Gérard Depardieu à un festival, il faut payer le prix fort. L’acteur français avait accepté de faire une apparition à la cérémonie de clôture du 54e festi­val du film d’Antalya en Turquie, le 27 octobre dernier. Mais en contrepartie, il demandait un cachet de 80.000 euros versé en liquide avant sa prestation, d’après les informations du Monde.

« Il a quitté la Turquie le soir même »

« Il voulait un paiement immédiat et en cash », a raconté au quotidien une source proche du comité d’or­ga­ni­sa­tion du festi­val. Ses exigences n’ont finalement pas été acceptées. « Lorsque le comité a refusé, il a quitté la Turquie le soir même ».

En attendant la réponse des organisateurs du festival, Gérard Depardieu en a profité pour découvrir la gastronomie turque. Le monstre du cinéma français s’est régalé dans un restaurant et le média local Hurriyet a dévoilé le contenu (copieux) de ses assiettes.

>> A lire aussi : Belgique: Gérard Depardieu a mis sa maison en vente à plus d'un million d'euros

Un repas en attendant

« Fidèle à son tempérament d’épicurien, l’acteur français a consommé, en quarante-cinq minutes, une large portion de koko­reç [une brochette d’intestins et d’abats d’agneaux], puis il s’est régalé de moules et il a bu deux bières. Il a ensuite réglé sa note de 250 turkish liras (environ 55 euros) sans laisser un centime de pourboire », raconte le journal local.

A défaut de quitter la Turquie le portefeuille rempli, Gérard Depardieu est donc rentré en France le ventre plein !

>> A lire aussi : Affaire Harvey Weinstein: Gérard Depardieu a menacé le producteur de lui crever les yeux