L'ancien garde du corps de Mariah Carey l’accuse de harcèlement sexuel et d’injures répétées

HARCELEMENT Pendant deux ans, la diva se serait montrée humiliante envers son employé, qui l’accuse également de s’être livrée à des exhibitions et des actes sexuels devant lui…

20 Minutes avec agence

— 

La chanteuse Mariah Carey est accusée par son ancien garde du corps de harcèlement sexuel.
La chanteuse Mariah Carey est accusée par son ancien garde du corps de harcèlement sexuel. — WENN

Michael Agnello, qui a été le garde du corps de Mariah Carey pendant deux ans, menace de porter plainte contre la star qu’il accuse de l’avoir harcelé sexuellement, humilié et insulté. La chanteuse devrait par ailleurs à son ex-employé plus de 220.000 dollars (près de 190.000 euros) de salaires impayés, révèle TMZ ce mercredi.

Des insultes à répétition

L’avocat de l’ancien responsable de la sécurité de la star a rédigé les documents qui constituent la plainte mais celle-ci n’a pour l’instant pas été déposée. Les différentes parties concernées seraient en cours de négociation pour trouver un accord sans passer par la justice américaine. En attendant, Michael Agnello n’a pas hésité à faire quelques révélations.

L’homme a par exemple affirmé que Mariah Carey « voulait être entourée d’hommes noirs, pas de blancs ». Et que la chanteuse de Hero le traitait de suprémaciste blanc, de membre du Ku Klux Klan, de nazi ou encore de skinhead tout au long de la période où il a été à son service, de juin 2015 à mai 2017.

>> A lire aussi : Les cambrioleurs de Mariah Carey ne repartent qu'avec des lunettes et des sacs à main

Des relations sexuelles devant son garde du corps

La diva se serait également rendue coupable de harcèlement sexuel envers son garde du corps. Ce dernier affirme ainsi qu’à plusieurs reprises, Mariah Carey aurait eu des relations sexuelles « en faisant en sorte qu’Agnello en soit le témoin », indique la plainte non-enregistrée.

Lors d’un séjour à Cabo San Lucas (Mexique), la chanteuse lui aurait demandé de venir déplacer des bagages dans sa chambre, où elle l’aurait accueilli vêtue d’un déshabillé transparent et ouvert. Alors que l’employé souhaitait quitter la pièce, sa patronne aurait insisté pour qu’il reste.

Un accord insuffisant

Un accord aurait précédemment été trouvé entre les avocats de Mariah Carey et ceux de Michael Agnello, mais ce dernier n’aurait pas jugé suffisant le montant proposé par la star. Du côté de l’entourage de la chanteuse, on assure n’avoir aucune information sur un éventuel cas de harcèlement sexuel.

>> A lire aussi : Ed Westwick, alias Chuck Bass dans «Gossip Girl», accusé de viol