VIDEO. Violences sexuelles : Ed Westwick, alias Chuck Bass dans «Gossip Girl», accusé de viol

VIOLENCES Une jeune comédienne, Kristina Cohen, raconte comment l’acteur de « Gossip Girl » l’a agressée et violée chez lui…

V. J.

— 

L'acteur Ed Westwick lors d'une soirée au Bowery Hotel, à New York, le 9 février 2010.
L'acteur Ed Westwick lors d'une soirée au Bowery Hotel, à New York, le 9 février 2010. — MCMULLAN CO/SIPA

Dans le sillon de l’affaire Harvey Weinstein, les langues se délient à Hollywood et les noms tombent les uns après les autres.

>> Violences sexuelles: Des stars féminines réclament un «plan d'urgence» à Emmanuel Macron

Après Kevin Spacey ou Brett Ratner, c’est autour de l’acteur Ed Westwick, surtout connu pour son rôle de Chuck Bass dans Gossip Girl, d’être accusé de violences sexuelles, et de viol. La victime est Kristina Cohen, une comédienne peu connue âgée aujourd’hui de 26 ans, et de 23 ans au moment des faits.

« Nous devrions tous baiser »

« Le dernier mois a été incroyablement difficile. Comme tant d’autres femmes, j’ai moi aussi une histoire d’agression sexuelle, raconte-t-elle dans un post Facebook. J’ai retourné la chose plusieurs fois dans ma tête, ne sachant pas s’il fallait que j’en parle, ou encore si je serais entendue. »

Mais elle prend aujourd’hui son courage à deux mains : « Je suis brièvement sorti avec un producteur qui était ami avec Ed Westwick. C’est ce même producteur qui m’a emmenée chez Ed, où j’ai rencontré l’acteur pour la première fois. J’ai voulu partir lorsque Ed a suggéré que “nous devrions tous baiser” ». Mais son ami producteur ne veut pas paraître mal poli, et Ed les invite à rester dîner.

Son ami a rejeté la faute sur elle

Mais Kristina est fatiguée et veut partir. Ed lui propose alors de s’allonger dans la chambre d’ami : « J’y suis allée, et je me suis endormie. Avant d’être réveillée brusquement, Ed sur moi, ses doigts en moi. Je lui ai demandé d’arrêter, mais il était trop fort. Je l’ai combattu du mieux que je pouvais, mais il a attrapé mon visage, m’a secouée, et m’a dit qu’il voulait me baiser. J’étais paralysée, terrifiée. Je ne pouvais ni parler, ni bouger. Il m’a maintenue et m’a violée. »

>> Harcèlement sexuel: La police britannique aurait ouvert une enquête contre Kevin Spacey

Son ami producteur a alors rejeté la faute sur elle, et expliqué que l’acteur connaissait des gens qui pouvaient la détruire et mettre un terme à sa carrière. C’est pourquoi elle a mis du temps à parler, et espère que son témoignage aidera d’autres victimes à comprendre qu’elles ne sont seules, et qu’elles ne sont pas fautives.