Keira Knightley: Le fan qui la harcelait condamné à rester en hôpital psychiatrique

HARCELEMENT Il avait commencé par miauler à sa porte la nuit…

20 Minutes avec agences
— 
L'actrice Keira Knightley
L'actrice Keira Knightley — WENN

Le fan qui venait miauler à la porte de Keira Knightley, Mark Revill, a été condamné à rester en hôpital psychiatrique. L’homme de 50 ans, qui aime se faire appeler « Public Executioner » (l’exécuteur public) après avoir harcelé l’actrice sous le nom de « Mark McCattipuss », est détenu au John Howard Centre de Londres, indique The Mirror.

Outre miauler à travers la boîte aux lettres de l’actrice, il l’attendait également devant chez elle, avait envoyé diverses cartes postales à l’effigie de chats, mais aussi des photos à caractère pédopornographique.

>> A lire aussi : VIDEO. Keira Knightley fait une apparition dans le clip de son mari

Il avait également envoyé des tweets menaçants à l’actrice malgré une première injonction d’éloignement ordonnée par la justice lors d’un précédent procès.

« Ma campagne de désobéissance continue ce soir. Keira Knightley et James Righton ne pourront pas compter sur la police », avait-il écrit, entre autres.

Une situation stressante pour l’actrice 

Bien entendu, toute cette affaire a été stressante pour l’actrice, qui a une fille de 2 ans, prénommée Edie. Elle avait confié au tribunal les conséquences de ce harcèlement sur son quotidien et celui de sa famille.

i need a new photoshoot 🌹✨ #keiraknightley

A post shared by Keira Knightley (@keiracknightleys) on

« Cet homme m’a causé beaucoup de stress et de panique. J’ai peur à chaque fois que je sors. Quand je rentre chez moi, j’ai besoin de regarder derrière moi car je suis inquiète. Je ne sais pas qui peut se trouver dans l’ombre », avait expliqué Keira Knightley lors du procès.