Catherine Deneuve: L'actrice explique pourquoi elle n'est pas une figure du féminisme

PEOPLE Catherine Deneuve n’avait pas trop le temps d’être féministe…

V. J.

— 

Catherine Deneuve a pris la pose devant les photographes ce mercredi 13 mai 2015, à Cannes.
Catherine Deneuve a pris la pose devant les photographes ce mercredi 13 mai 2015, à Cannes. — Arthur Mola/AP/SIPA

Entre l’affaire Roman Polanski et le hashtag #BalanceTonPorc, les dernières sorties médiatiques de Catherine Deneuve ne l’ont pas positionné comme une féministe. Bien au contraire.

>> Affaire Roman Polanski: Catherine Deneuve défend le réalisateur et provoque un tollé

La comédienne de 74 ans s’en explique dans les pages du magazine Technikart. « C’est vrai que je n’ai pas été une figure du féminisme, comme par exemple Delphine Seyrig l’a été, commente-t-elle. Je n’ai jamais vraiment fait partie du groupe, sans doute parce que j’étais beaucoup moins disponible qu’on le croyait. J’ai eu très jeune un enfant, donc je voulais vraiment rentrer à la maison après les tournages, ne pas être partie trop longtemps. »

« J’ai eu du mal à adhérer au groupe »

Le temps donc, mais pas seulement : « Et puis j’ai eu du mal à adhérer au groupe, quel qu’il soit. Je n’ai donc jamais fait partie vraiment du mouvement, à part signer le Manifeste des 343 ». Le Manifeste des 343 a été publié en 1971 et appelait à la dépénalisation et la légalisation de l’interruption volontaire de grossesse.

>> #BalanceTonPorc: Mais qu'est-il arrivé à Catherine Deneuve l'actrice rebelle?

Catherine Deneuve a tout de même rappelé sa position surl’égalité salariale entre les hommes et les femmes : « Je trouve ça normal de réclamer le même salaire, mais pas seulement dans le cinéma. « On voit bien qu’on en est encore loin et je ne comprends pas pourquoi ». Tout en précisant : « Ce sont uniquement ceux qui sont déjà dans une position de force qui peuvent se le permettre. Quand on ne l’est pas, on ne peut pas se permettre de dire "Ah non, je veux le même salaire que mon partenaire". Au cinéma, c’est plus facile pour Jennifer Lawrence de le faire que pour mademoiselle X. »