Affaire Gilbert Rozon: Le producteur québécois vend ses parts du festival Juste pour rire

CHUTE Gilbert Rozon a décidé de vendre ses parts du festival Juste pour rire, qu'il a créé en 1983, suite aux accusations d'agressions sexuelles portées contre lui...

C.B.

— 

Gilbert Rozon au festival «Juste pour rire», en 2013, à Montréal.
Gilbert Rozon au festival «Juste pour rire», en 2013, à Montréal. — stringer/NEWSCOM/SIPA

Après l’annulation de la saison 12 de La France a un incroyable talent et son renoncement à la présidence du festival Juste pour rire, le producteur Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles, a été contraint de vendre ses parts de la société Juste pour rire, qu’il a fondé en 1983. C’est ce qu’a affirmé le Journal de Montréal, qui ajoute que « plusieurs acteurs du milieu de l’humour ont annoncé qu’ils avaient l’intention de boycotter les activités de Juste pour rire tant et aussi longtemps que Gilbert Rozon en serait le propriétaire ».

Accusé par neuf femmes

Après Harvey Weinstein, Gilbert Rozon a été accusé d’agressions sexuelles et de viols par neuf femmes qui ont témoigné à visage découvert. Une autre victime présumée, Patricia Tulasne, s’est confiée jeudi soir à Radio-Canada. La comédienne, qui n’a jamais porté plainte, affirme avoir été agressée en 1994 après une soirée dans un restaurant. De quoi pousser M6 à suspendre son émission Incroyable talent, dans laquelle il est juré, et C8 à déprogrammer le gala d’humoristes Humoristes engagés : juste pour rire.

Gilbert Rozon s’était retiré de lui-même de la présidence de son festival en expliquant son choix dans un message Facebook : « Ebranlé par les allégations me concernant, je souhaite consacrer tout mon temps à faire le point. A toutes celles et ceux que j’ai pu offenser au cours de ma vie, j’en suis sincèrement désolé. »