A Paris, le triomphe du mauvais décor

- ©2008 20 minutes

— 

En fin de semaine passée, musique et cinéma étaient en fête à Paris. Ven­dredi, on file au Palais de Tokyo à quelques encablures du Trocadéro. Eu­rostar « London Coming », la nouba trimestrielle qui promeut la culture urbaine britannique en France organise le premier échange de talents musicaux entre les deux capitales.

La veille, le chanteur Sé­­bastien Tel­lier était à Lon­dres pour le premier showcase de son album Sexuality, et ce vendredi les Parisiens ont droit à un concert unplugged de Carl Barat et ses Dirty Pretty Things. Si l'auditorium feutré du Palais de Tokyo n'est pas plein à craquer, l'ex-Liber­tines distille un set du meil­leur effet. Un jeune homme au look sixties lâche : « Le seul problème, c'est que le rock ne se joue pas acoustique. » Pas faux !

A 22 h, on monte au premier étage pour l'aftershow. L'espace brut du musée est habillé d'une lumière multicolore très électrique. Alors que le champagne coule à flots, le programmateur musical de Canal+ écoute le set de Télé­popmusik.

A minuit, on s'arrache au Mimi-Pin­son, la boîte de nuit « pour vieux » des Champs. Chivas organise « La Par­ty », l'after officielle des Césars (lire aussi en page culture). Le club le plus kitsch de l'avenue ne déçoit pas. Dancefloor en parquet vintage, fauteuils élimés et boules à facettes tapissées au plafond. La jeune gar­de du cinéma français est là. Le producteur de la série des Astérix, Tho­mas Lan­g­mann, centralise toutes les attentions. Samuel Le Bihan lui claque une bise alors que Cécile Cassel papote avec Vahina Gio­cante.

A quelques mètres de là, Gaspar Noé fait admirer sa moustache à Clotilde Cou­rau pendant que Joce­lyn Qui­vrin câline sa chérie Alice Taglioni. Un bisou baveux plus tard, la belle allume une clope et la fait tourner comme un joint à Mélanie Laurent. Il est 6 h et Marion Cotillard s'en va. La comédienne a un avion à prendre pour Los An­geles, où elle est nommée aux Oscars...

Sur www.20minutes.fr

Retrouvez demain le chanteur Sébastien Tellier en chat et en blog toute la journée