Terry Crews a été victime de harcèlement sexuel

HARCELEMENT SEXUEL Le comédien a partagé une expérience aussi troublante que confondante…

20 Minutes avec agences

— 

L'acteur Terry Crews
L'acteur Terry Crews — WENN
  • Terry Crews a joué dans The Expendables, Idiocracy, et la série Brooklyn 99.
  • Harvey Weinstein est accusé de harcèlement sexuel par de nombreuses actrices.
  • Le producteur de la Weinstein Company a été licencié dimanche.

Alors que le tout Hollywood se répand en confessions à la suite de l’article à charge qui a frappé Harvey Weinstein la semaine dernière dans le New York Times, une nouvelle star a rejoint les rangs de celles qui ont partagé leur expérience face au harcèlement sexuel. Après Asia Argento, Angelina Jolie et Gwyneth Paltrow, c’est… Terry Crews, qui a longuement évoqué son histoire. Il ne cite cependant pas la personne qui l’a harcelé sexuellement, mais détaille son expérience.

In the wake of many female stars and employees coming forward about #HarveyWeinstein’s alleged sexual harassment and assault, actor #TerryCrews has a story of his own experience with sexual assault in #Hollywood. The “Brooklyn Nine-Nine” star, 49, shared his story on social media because he wanted to let his followers know that Weinstein “is not the only perpetrator.” “This whole thing with Harvey Weinstein is giving me PTSD. Why? Because this kind of thing happened to ME…” Crews tweeted Tuesday. “My wife n I were at a Hollywood function last year n a high level Hollywood executive came over 2 me and groped my privates.” Crews continued, “Jumping back I said What are you doing?! My wife saw everything n we looked at him like he was crazy. He just grinned like a jerk.” The “Expendables” star said he didn’t “kick his ass” because he thought of how the media would spin the story. “’240 lbs. Black Man stomps out Hollywood Honcho’ would be the headline the next day,” Crews shared, adding that he wouldn’t have been able to read it because he “would have been in jail.” Instead, he and his wife left the party. Crews says he talked to other people who had worked with the unnamed executive, and the next day the power player apologized to Crews but “never really explained why he did what he did.” Crews said he didn’t go public with his experience because he didn’t want to be “ostracized” from the business, which he described as something that would be “par 4 the course when the predator has power n influence.” “I let it go. And I understand why many women who this happens to let it go,” he tweeted. “Who’s going 2 believe you? ( few) What r the repercussions?(many) Do u want 2 work again? (Yes) R you prepared 2b ostracized?(No).” Crews wrote he hoped his story would “deter a predator and encourage someone who feels hopeless.” #boycotthollywood

A post shared by Taino1776 (@boricua1776) on

Répandu sur 16 tweets, la confession du comédien, connu pour ses rôles dans The Expendables, Idiocracy, et la série Brooklyn 99 est prouve que le harcèlement sexuel peut aussi toucher des acteurs à l’imposante carrure.

« Toute cette histoire autour d’Harvey Weinstein me traumatise un peu. Pourquoi ? Parce que ce genre de truc m’est arrivé. L’année dernière, ma femme et moi étions à une fête et un producteur haut placé m’a chopé les parties. Je lui ai demandé ce qu’il faisait, ma femme a tout vu, et on l’a regardé comme s’il était fou. Il nous souriait comme un gland. J’allais lui régler son compte, puis je me suis dit que ça passerait mal. "Un noir de 110 kilos explose un nabab", voilà ce qu’aurait lu en une. Sauf que je n’aurais pas pu la lire, parce que j’aurais été EN PRISON. Alors on est partis », a-t-il expliqué sur Twitter.

>> A lire aussi : Un nouvel enregistrement accable le producteur Harvey Weinstein

Les langues se délient

Les conclusions de Terry Crews sont sans appel et sa démonstration est implacable.

« J’ai laissé filer. Et je comprends que les femmes à qui c’est arrivé le fassent. Qui vous croira ? (Peu de gens). Quelles sont les répercussions ? (Nombreuses). Vous voulez encore bosser ? (Oui) Vous tenez à être ostracisé ? (Non). J’adore ce que je fais, mais c’est vraiment très décevant de voir que certains veulent en profiter comme ça », a-t-il ajouté.

call them by their name #harveyweinstein #predator #speakup #truthbetold

A post shared by a n n m a r i e (@thatgirl.412) on

Si Terry Crews a pris le parti de témoigner en tant qu’homme, jusque-là, c’est plutôt le comportement de ceux-ci qui a été pointé du doigt depuis les révélations du New York Times qui ont poussé Harvey Weinstein au ban de la société. Il n’en reste pas moins que l’affaire risque de résonner longtemps dans les coulisses de Hollywood.