VIDEO. Kesha parle de son combat contre l'anorexie

SANTE La chanteuse a vaincu ses démons...

20 Minutes avec agences

— 

La chanteuse Kesha
La chanteuse Kesha — WENN

Kesha est de retour depuis cet été avec un nouvel album, Rainbow, offrant une musique plus organique que sur ses deux précédents opus. Mais cela n’a été possible qu’après avoir vaincu l’anorexie. Dans un long entretien accordé à Rolling Stone, elle raconte le combat qui l’a opposée aux troubles alimentaires.

>> A lire aussi : VIDEO. Kesha écrit une touchante lettre à la jeune fille de 18 ans qu'elle a été

« Je pensais tout simplement que je n’étais pas censée manger. Et si je le faisais, je me sentais tellement honteuse que je me faisais vomir parce que je n’avais pas l’impression que je méritais cette nourriture », explique-t-elle à la publication.

La peur que ses proches découvrent son trouble alimentaire 

Durant des années, Kesha a eu l’impression de devoir imposer à son corps « une certaine taille » pour plaire, et son entourage, notamment son producteur de l’époque Dr. Luke d’après elle, n’aurait rien fait pour la convaincre du contraire. « Petit à petit, je me suis affamée. Et plus j’allais mal, plus j’étais malade, plus les gens me félicitaient sur mon apparence. Ils me disaient "Oh mon Dieu, peu importe ce que tu fais, mais continue comme ça ! Tu es tellement resplendissante" », a-t-elle ajouté.

Kesha a également souffert d’une grande anxiété à l’idée que ses amis découvrent son trouble alimentaire. « Je me disais "Et s’ils sortent et voient toute cette nourriture dans les buissons ? Et s’ils vont dans le garage et regardent dans la poubelle ?" Et toute cette angoisse montait. Et puis finalement, j’ai décidé de tout envoyer promener. "Au diable tout ça. J’ai faim !" J’étais devenue tellement anxieuse que j’avais l’impression que j’allais exploser, que tous les secrets allaient sortir. Toutes ces fois où j’ai prétendu manger et ces autres fois où je me purgeais et que j’essayais de le cacher. Tout ça m’a rendue malade. Je me souviens d’avoir été tellement lasse de tout ça que j’en tremblais parce que je m’en voulais d’en être arrivée là », a-t-elle détaillé.

Kesha a finalement choisi de se faire aider en passant trois mois dans un centre de soin spécialisé.