VIDEO. Nico­las Sarkozy n'a pas gardé sa chienne Clara après son départ de l'Elysée

ANIMAUX L’ancien président de la République verse désormais une pension à un couple à qui la femelle labrador a été confiée…

20 Minutes avec agence
— 
Nicolas Sarkozy et Carla Bruni avaient adopté la femelle labrador en 2008.
Nicolas Sarkozy et Carla Bruni avaient adopté la femelle labrador en 2008. — BARYLKO/SIPA

Nicolas Sarkozy s’est séparé de Clara, son labrador, après son départ de l’Élysée. La chienne, adoptée par l’ancien président de la République et Carla Bruni en 2008, a été confiée à un couple à qui l’ancien président verse désormais une pension.

C’est François Lubrina, qui se charge de fournir des chiens aux présidents depuis 30 ans, qui l’a révélé à VSD.

La villa Montmorency « affichait déjà complet »

Le labrador de couleur sable s’entendait pourtant « merveilleusement bien » avec l’autre chien du couple présidentiel, un chihuahua nommé Dumbledore, comme le personnage d’Harry Potter.

Mais avec un chien et deux chats, la villa Montmorency du XVIe arrondissement de Paris, où le couple réside depuis 2012, « affichait déjà complet » selon le magazine. Le chien a donc été confié à un couple.

>> A lire aussi : Le couple Sarkozy présente deux de ses chiens, Clara et Dumbledore

« On en a tout de suite été fous »

Les Français avaient fait connaissance avec les chiens du Président Sarkozy dans les pages de Femme Actuelle au détour d’une interview organisée dans le salon du palais présidentiel.

« Quand Clara est arrivée, on en a tout de suite été fous », expliquait Carla Bruni. « Dumbledore est fou d’amour pour sa grande copine (Clara). Heureusement, il n’a pas encore compris comment on fait des bébés » s’amusait-elle.

Emmanuel Macron poursuit la tradition

Les deux chiens avaient également fait parler d’eux quand ils s’étaient attaqués aux meubles du « salon d’argent » à l’Élysée en y faisant leurs crocs. Les dégâts s’étaient élevés à 6.600 euros.

Emmanuel Macron poursuit la tradition des labradors. Le sien, adopté fin août, est un croisé griffon. Le président a, selon les déclarations de Stéphane Bern à VSD, eu « un coup de foudre » pour l’animal baptisé Nemo qui était auparavant pensionnaire à la SPA.

>> A lire aussi : Les Macron ont adopté un chien... l'ont baptisé Nemo