Brigitte Macron avait « la trouille » que son mari soit élu président

PREMIERE DAME « Avec tous ces sondages, je comprends que ça devient possible, et ça me fiche la trouille », a confié Brigitte Macron deux mois avant le premier tour de la présidentielle…

20 Minutes avec agence

— 

Deux mois avant le premier tour de l'élection présidentielle, Brigitte Macron a avoué à un proche avoir « la trouille » que son mari gagne.
Deux mois avant le premier tour de l'élection présidentielle, Brigitte Macron a avoué à un proche avoir « la trouille » que son mari gagne. — AFP

Brigitte Macron affiche une assurance à toute épreuve lors de ses sorties publiques. Pourtant, la Première dame aurait craint de ne pas être à la hauteur.

C’est ce qu’elle a confié à Philippe Besson qui a suivi le couple Macron tout au long de la campagne. L’écrivain a sorti le livre Un personnage de roman, aux éditions Julliard, dont certains extraits ont été dévoilés dans L’Obs cette semaine.

>> A lire aussi : VIDEO. Qu'a fait Brigitte Macron depuis qu'elle est Première dame ?

Angoissée à deux mois du premier tour

Outre les anecdotes et les petites phrases politiques qui ont jalonné le parcours du candidat, on y trouve aussi les étonnantes révélations de celle que la perspective de devenir Première dame terrifiait.

Nous sommes le 16 novembre 2016. Emmanuel Macron officialise sa candidature à la présidentielle. Il enchaîne les interviews, les meetings, les rencontres et ça marche… Les chiffres des intentions de vote en sa faveur ne cessent d’augmenter.

En février, à deux mois du premier tour, 25 % des électeurs interrogés disent vouloir voter pour lui… C’est alors que son épouse, Brigitte, confie ses craintes à l’écrivain Philippe Besson.

>> A lire aussi : Brigitte Macron devrait coûter moins cher aux contribuables que Valé­rie Trier­wei­ler et Carla Bruni

Si ça arrive, est-ce que je saurai faire ?

« Jusque-là, au fond, j’ai toujours refusé d’y croire, ou plutôt, j’ai toujours refusé de me projeter, expliquait-elle. Mais avec tous ces sondages, je comprends que ça devient possible, et ça me fiche la trouille. » Elle s’interrogeait même : « Si ça arrive, est-ce que je saurai faire ? Tu imagines tout ce que je vais devoir changer et apprendre. »

Finalement, Brigitte Macron s’est adaptée à son nouveau rôle. Les Français l’apprécient, le personnel de l’Élysée est tombé sous son charme et elle fait l’unanimité à chacune de ses sorties officielles.

Les critiques, en la matière, ont surtout visé son époux. Sa volonté de créer un statut de Première dame lui a valu une levée de boucliers des parlementaires.