Laverne Cox devient l'égérie de Beyoncé

MODE La star de la série « Orange Is the New Black » incarne la nouvelle campagne Ivy Park...

20 Minutes avec agences

— 

L'actrice Laverne Cox au Outfest Los Angeles LGBT Film Festival
L'actrice Laverne Cox au Outfest Los Angeles LGBT Film Festival — WENN

Quelques semaines après avoir annoncé une future collaboration avec la marque Ivy Park, fondée par Beyoncé, Laverne Cox est enfin apparue sur les premières photos de la campagne pour la collection automne/hiver 2017 de la marque.

>> A lire aussi : VIDEO. Jay-Z embarque ses jumeaux en tournée

L’actrice transgenre, bien connue pour son rôle de Sophia Burset dans Orange Is the New Black, apparaît aux côtés de Karen McDonald, Souffrant Ralph et Grace Bol dans une campagne qui célèbre « la beauté et la force de la personnalité » et qui part à la recherche du « héros intérieur ». Laverne Cox est bien sûr ravie de participer à la campagne. « Pour être honnête ça ne paraît pas réel, explique-t-elle au magazine People Style. C’est comme un fantasme étrange que j’ai depuis les Destiny’s Child. Ça me semble incroyable de faire partie de cette marque qui m’inspire déjà beaucoup et de travailler avec une femme qui est une très grande inspiration pour moi et beaucoup d’autres personnes à travers le monde. »

« Devenir Superwoman »

Sur l’une des images de la campagne, on peut voir l’actrice en tenue sportive avec une minijupe et une sorte de corset qui fait fortement penser au costume d’une superhéroïne.

"It's about being free. Listening and moving without any judgement or limitation." #IVYPARK @lavernecox

A post shared by IVY PARK (@weareivypark) on

L’image est sous titré : « ça me fait me sentir libre. Écouter et bouger sans aucune forme de jugement ou de limitation ».

Et même si Laverne Cox n’a pas vraiment croisé sa patronne, trop occupée à donner naissance à des jumeaux, elle estime que Queen Bey est en quelque sorte une Superwoman. « Beyoncé est une personne qui s’est poussée bien au-delà de ce qu’elle pensait qu’il était possible de faire, indique-t-elle. C’est un peu comme devenir Superwoman et vraiment aller au-delà de ses propres limites. »