VIDEO. Keira Knightley n’en a pas fini avec son harceleur

FRAYEUR L’homme l’a de nouveau menacée après avoir été condamné une première fois…

20 Minutes avec agences

— 

L'actrice Keira Knightley à Londres.
L'actrice Keira Knightley à Londres. — WENN
  • Un homme obsédé par les chats harcèle Keira Knightley.
  • Il avait été condamné et avait interdiction d’entrer en contact avec l’actrice, à vie.

A la fin de l’année dernière, Keira Knightley pensait son cauchemar fini. L’homme qui lui envoyait d’étranges cartes postales de chats et venait miauler dans sa boîte aux lettres, avait été appréhendé par la police et condamné. Outre son toc pour les chats qu’il tentait de partager avec l’actrice, Mark Revill, 50 ans, qui se faisait appeler Mark Cattipuss sur les réseaux sociaux, rôdait régulièrement autour de son domicile londonien.

Condamné à 8 semaines de prison ainsi qu’une interdiction à vie d’entrer en contact avec Keira Knightley et de rester éloigné d’elle, il n’a pas respecté sa sentence. Comme l’indique le Mirror, il ne lui a fallu que quelques semaines pour lui adresser de nouveaux des messages, via Twitter notamment.

>> A lire aussi : VIDEO. Katy Perry et Orlando Bloom seraient de nouveau ensemble

Des menaces

Comme le précise la publication, les tweets qu’il lui a adressés comprenaient des photos indécentes d’un enfant, ainsi que des menaces. Il a notamment écrit : « ma campagne de désobéissance continue », précisant que « la police ne serait d’aucune aide » à l’actrice et sa famille. Cependant les forces de l’ordre l’ont rapidement repéré et arrêté une nouvelle fois.

Il a admis au tribunal ne pas avoir respecté la sentence qui lui avait été imposée en décembre dernier par la Cour. Il a également reconnu être en possession d’images pédopornographiques. Le juge Rajeev Shetty a fini par demander une évaluation psychiatrique de Mark Revill, qui restera en préventive jusqu’au 22 septembre, le temps pour le juge de prendre connaissance des conclusions des psychiatres et de rendre alors son jugement.