VIDEO. Mort de Lady Diana: 20 ans après, un pompier révèle quels ont été ses derniers mots

TRAGEDIE Il ne savait pas qu’il s’agissait de la princesse, et pensait qu’elle survivrait à ses blessures…

V. J.

— 

Lady Diana.
Lady Diana. — VISUAL

Vingt ans jour pour jour après la tragique disparition de Lady Diana, les hommages et témoignages se multiplient dans la presse internationale. L’un d’eux fait beaucoup parler de lui, car il vient du pompier français qui a tenté de sauver la princesse.

Tenu au secret professionnel en raison de son statut militaire, Xavier Gourmelon, âgé aujourd’hui de 49 ans, est à la retraite. Il a raconté sa nuit du 31 août 1997 au tabloïd britannique The Sun. Arrivé parmi les premiers secours sur place, le pompier explique avoir procédé comme pour n’importe quel accident de la route.

>> A lire aussi : Mort de Lady Diana. Les princes Harry et William rendent un hommage sobre à leur mère

« Mon Dieu, que s’est-il passé ? »

« La femme, dont j’ai appris plus tard qu’il s’agissait de la princesse, était à l’arrière. Elle bougeait légèrement et je pouvais voir qu’elle était vivante, détaille-t-il. Je voyais qu’elle avait une blessure à l’épaule droite mais, sinon, il n’y avait rien de significatif. Il n’y avait pas de sang sur elle. J’ai tenu sa main et je lui ai dit de rester calme, je lui ai dit que j’étais présent pour l’aider. Je l’ai rassurée. » Là, Diana prononce ses derniers mots : « Mon Dieu, que s’est-il passé ? »

>> A lire aussi : Vingt ans après sa mort, «Lady Diana est à la fois un personnage romanesque et une figure historique»

« J’étais sous le choc »

« Je lui ai donné de l’oxygène, nous sommes restés à ses côtés alors qu’elle était sortie de la voiture, continue Xavier Gourmelon. J’ai vu qu’elle faisait un arrêt cardiaque, qu’elle avait arrêté de respirer. J’ai massé son cœur et il est reparti, elle respirait à nouveau. » A ce moment-là, le pompier pense lui avoir sauvé la vie, même s’il ne sait pas qu’il s’agit de la princesse Diana : « Ce n’est que lorsqu’elle est montée dans l’ambulance qu’un ambulancier m’a dit que c’était elle. J’étais sous le choc. »

>> A lire aussi : Vingt ans après sa mort, Lady Diana ne fait plus rêver les touristes au pont de l'Alma

« J’ai cru qu’elle vivrait »

Bien sûr, Xavier Gourmelon se souviendra toujours de cette nuit tragique : « Pour être honnête, j’ai cru qu’elle vivrait. Lorsqu’elle était dans l’ambulance, elle était vivante et je m’attendais à ce qu’elle survive. J’ai découvert plus tard qu’elle était morte à l’hôpital, car elle avait d’importantes blessures internes. C’est terrible, le souvenir de cette nuit me hantera pour toujours. »