Suicide, «Loft Story», Mindy… Loana dit tout pour ses 40 ans

CONFESSION La première star de la téléréalité  en France fête ses 40 ans et a donné une interview à «Voici»…

B.Ch.
— 
Loana, le 28 avril 2017, à la soirée d'inauguration Fred Cauvin.
Loana, le 28 avril 2017, à la soirée d'inauguration Fred Cauvin. — LAURENT BENHAMOU/SIPA

Alors qu’elle fête, ce mercredi 30 août, ses 40 ans, Loana a accordé une interview à Voici, média qui la suit depuis qu’elle est devenue la première star de la téléréalité en France en 2001, avec la première saison de Loft Story sur M6.

Heureuse et sereine, Loana explique que le cap de la quarantaine ne l’effraye pas plus que cela : « Je dois avouer que j’appréhendais plus mes 30 ans que mes 40 ans. J’ai décidé de laisser le passé derrière moi et de profiter de l’instant présent. Je crois que 40 ans, c’est le meilleur âge en fait ! »

« Un parcours parfois chaotique »

Loana raconte n’avoir (presque) aucun regret parce que « ce parcours parfois chaotique a fait de moi la femme que je suis aujourd’hui. Il faut avoir été au plus bas pour apprécier être au plus haut. C’est vrai que j’ai pris beaucoup de claques ces dix dernières années, mais je resigne tout de suite… Bon, j’avoue que je me passerais bien de certains épisodes, comme les tentatives de suicides… »

Surtout, Loana est reconnaissante d’avoir pu faire l’émission Loft Story grâce à laquelle elle a pu faire « du stylisme, de la chanson, un livre… ».

La douleur d’une mère

En revanche, la naissance de sa fille Mindy reste un souvenir douloureux : « Mindy représente plus de la douleur qu’autre chose à mes yeux aujourd’hui. Cela fait seize ans que je n’ai pas de nouvelles… »

Et pour les dix prochaines années, Loana, qui prépare une nouvelle autobiographie, n’a qu’un souhait : continuer à recevoir des marques d’amour dans la rue. « L’autre jour, un petit garçon de neuf ans m’a demandé un selfie en me disant que j’étais son ange préféré. J’ai été super touchée. Et juste après, c’est sa mère qui m’a demandé une photo avec elle. Elle aussi m’aimait beaucoup. Je couvre déjà deux générations, c’est top ! »