VIDEO. L'adaptation au cinéma du roman de Stephen King «Ça» est réussie

CINEMA Les premières réactions à l’adaptation du roman culte de Stephen King sont très positives…

20 Minutes avec agences

— 

L'écrivain Stephen King à New York.
L'écrivain Stephen King à New York. — WENN
  • «Ça» a été réalisé par Andy Muschietti à qui on doit des films comme «Mama», sorti en 2013.
  • L'adaptation du roman de Stephen King sortira le 20 septembre prochain en France.

C’est peu dire que la nouvelle adaptation de Ça, le roman culte de Stephen King, est attendue au tournant ! Déjà adapté en téléfilm il y a 20 ans, pour un résultat assez peu exaltant, le chef-d’œuvre de l’horreur va donner lieu à un nouveau film programmé pour le 20 septembre en France.

Réalisé par Andy Muschietti et déjà adoubé par Stephen King, le film n’aborde que le premier tome du livre, qui en possède deux. Mais les premiers échos permettent d’espérer que le second volet aura aussi droit à son film, puisque d’après Entertainement Weekly, les premières projections du film ont satisfait le public. « J’ai vu Ça, et c’est une des meilleures adaptations de Stephen King que j’ai vu », a tweeté l’un des journalistes du site. D’après lui, le tour de force du film réside dans le fait qu’Andy Muschietti s’est attaché à développer les thèmes de l’enfance chers à Stephen King mais souvent mis de côté par ses différentes adaptations. A voir, donc !

>> A lire aussi : VIDEO. Lena Dunham va incarner Valerie Solanas dans «American Horror Story: Cult»

L’un des films de la rentrée

Que ce soit aux Etats-Unis ou en France, Ça, fera indubitablement partie des films de la rentrée. Le livre de Stephen King s’étant transmis de génération en génération, le film d’Andy Muschietti ne devrait pas avoir de mal à se trouver un public.

« Horrible », « fun », « adorable » ou encore « sanglant », les adjectifs qui décrivent le film commencent à être légion sur les réseaux sociaux. Voilà qui devrait nourrir un buzz déjà bien alimenté par les différentes projections réservées au public déguisé en clown (à l’image de Pennywise, Grippe-Sou en français, l’horrible tueur d’enfants du livre). Mais aussi par Stephen King, qui, via Twitter, a interdit à Donald Trump de voir le film après que le président l’a bloqué sur le site de micro-blogging. « Pas de clown pour toi Donald. Va te faire flotter », a lancé l’auteur légendaire en référence aux menaces véhémentes de son clown tueur qui invite les enfants à venir « flotter » avec lui…