VIDEO. Usher veut échapper à la justice

JUSTICE Le chanteur a demandé au juge qui s’occupe du procès dont il fait aujourd’hui l’objet de classer l’affaire…

20 Minutes avec agences
— 
Le chanteur Usher à Los Angeles.
Le chanteur Usher à Los Angeles. — WENN
  • Une ancienne partenaire sexuelle d’Usher affirme que le chanteur lui a transmis un herpès.
  • Usher a contre-attaqué en affirmant que la jeune femme aurait pu contracter l’infection en ayant un rapport avec un autre.
  • Usher ne dément pas être porteur de l’infection sexuellement transmissible.

Usher est dans de sales draps depuis qu’une épée de Damoclès lui pend au-dessus de la tête. En effet, il pourrait s’embourber dans un procès qui lui coûterait 20 millions de dollars (17 millions d’euros) si le juge qui s’occupe de l’affaire au cœur de laquelle il se trouve donnait raison à la femme qui l’accuse actuellement de lui avoir transmis un herpès.

De fait, le chanteur préfèrerait voir l’affaire classée, et plutôt rapidement comme l’assure TMZ, qui s’est procuré une déposition dans laquelle il déclare qu’un « partenaire précédent aurait très bien pu lui transmettre la maladie » à son accusatrice. Par ailleurs, Usher lui reproche son imprudence et le fait qu’elle ne se soit « pas protégée » avant de faire l’amour.

>> A lire aussi : VIDEO. Maître Gims à la conquête de l'Amérique: Les idées des autres Français pour percer outre Atlantique

Un procès anonyme

Histoire d’enfoncer le clou, l’avocat d’Usher réclame que l’identité de la femme – qui tient à conserver l’anonymat – soit révélée, parce qu’il n’y a aucune raison qu’elle ne le soit pas. Néanmoins, comme pointe du doigt TMZ, le chanteur ne précise à aucun moment dans sa déposition qu’il est impossible qu’il ait transmis l’herpès à sa partenaire. Ce qui sous-entendrait qu’il serait effectivement porteur.

Click the bio link to watch the full #CarpoolKaraoke episode.

A post shared by Usher (@usher) on

Quoi qu’il en soit, Usher a déployé les arguments qu’il juge nécessaires pour ne plus avoir à entendre parler de ce procès. Mais c’est encore au juge de trancher définitivement.