Le mannequin Kendall Jenner à New York.
Le mannequin Kendall Jenner à New York. — WENN

BUZZ

VIDEO. Kendall Jenner énerve Internet avec un émoji

Elle a eu le malheur d'utiliser un émoji de couleur marron...

  • Kendall Jenner a déclenché la colère de certains internautes en utilisant un émoji non blanc.
  • Le mannequin se retrouve dans un nouveau scandale racial après la publicité Pepsi et la une de Vogue India.
  • Kendall Jenner n’a pas souhaité réagir pour le moment.

Kendall Jenner a réussi à se mettre plusieurs internautes à dos en utilisant un émoji de couleur marron. La starlette a en effet posté sur les réseaux le lien d’une interview qu’elle avait donné le 16 août dernier à The Hollywood Reporter avec sa sœur Kylie, ses demi-sœurs Kim, Khloe et Kourtney Kardashian ainsi que sa mère Kris Jenner. En légende on pouvait lire « sister power… girlpower » et un emoji de poing de couleur marron que les internautes ont vu comme une référence aux poings levés des militants des droits civiques.

sister power... girl power 👊🏽

A post shared by Kendall (@kendalljenner) on

Rapidement, des internautes ont reproché à Kendall Jenner de s’être trompé de couleur ou bien d’avoir fait de « l’appropriation culturelle. « Nous ne sommes pas toutes noires. La prochaine fois utilise un émoji blanc », lui a rétorqué un follower énervé tandis qu’un autre a répondu « reste dans ta file d’émoji, miss pepsi », en faisant référence à un précédant bad buzz.

Une habituée des polémiques

D’autres internautes sont au contraire venus au secours de Kendall Jenner, mettant en exergue le ridicule de la situation. « Les gens s’énervent sur un choix d’émoji. C’est le monde dans lequel nous vivons maintenant. » s’étonne l’un d’eux tandis que d’autres se demandent si tout cela n’est pas un peu trop sérieux : « Est-ce que c’est la chose qui mérite vraiment notre colère ? »

>> A lire aussi : Kylie et Kendall Jenner s’excusent pour leurs tee-shirts et les retirent de la vente

En avril dernier, Kendall Jenner s’était déjà mis la communauté des activistes du « Black Lives Matter » à dos en tournant un spot de publicité pour Pepsi dans laquelle on pouvait la voir arrêter une manifestation en buvant un soda.

En mai dernier, elle est apparue sur la première page de l’édition indienne de Vogue pour le dixième anniversaire du magazine ce qui a fait hurler les critiques de mode qui auraient préféré voir une star indienne à la place. Mais la colère du Web ne semble pas atteindre la starlette qui depuis la dernière polémique n’a pas arrêté de tweeter ou de poster sur Instagram, comme si de rien était.