Une artiste française fait condamner Brad Pitt: «Il a coulé ma boite»

justice La justice française a condamné la société Château Miraval, gérant le vaste domaine de Brad Pitt et Angelina Jolie à verser plus d’un demi-million d’euros à la plasticienne…

A.D. avec AFP

— 

Angelina Jolie et Brad Pitt, au temps du bonheur
Angelina Jolie et Brad Pitt, au temps du bonheur — WENN

En 2010, Brad Pitt et Angelina Jolie demandent à la plasticienne  Odile Soudant de mettre en lumière leur domaine de Miraval, une vaste propriété dans le Var acquise en 2008. Un chantier pharaonique, qui lorsque le couple d’acteurs cesse en 2014 tout paiement, provoque le ruine de l’ancienne collaboratrice de l’architecte Jean Nouvel. La justice française a condamné en avril la société Château Miraval, gérant le vaste domaine du couple de stars aujourd’hui en instance de divorce, à verser plus d’un demi-million d’euros à l’artiste française. Une information révélée jeudi par le quotidien Libération, et confirmée de source judiciare, dans lequel l’artiste raconte sa descente aux enfers.

Une facture qui avoisine les 500.000 euros

Pendant trois ans, la collaboration se déroule sans encombre. Mais Brad Pitt s’aperçoit qu’il se fait escroquer par la société luxembourgeoise chargée de gérer la multitude d’entreprises qui gravitent autour du chantier. L’acteur interdit tout « paiement supplémentaire ». Odile Soudant, dont la compagnie luxembourgeoise a gonflé le coût des prestations, sans qu’elle ne le sache, continue un temps à travailler à Miraval, ce chantier représente 70 % des commandes de sa société.

Comme l’argent n’arrive plus, elle n’arrive plus à payer ses fournisseurs, ses charges, etc. Elle contacte Brad Pitt pour lui parler de la situation. Il ne daigne pas répondre. La société de l’artiste française spécialisée dans les installations lumineuses, Lumières Studio, est placée en redressement judiciaire, avec un passif de 800 000 euros.

Après trois années de bataille judiciaire, une chambre civile de la cour d’appel de Paris a rendu le 19 avril dernier un arrêt donnant raison à Odile Soudant dans le litige l’opposant à la société Château Miraval. La justice française a condamné cette société à verser près de 450.000 euros (factures impayées, contribution au passif et atteinte à l’image et à la réputation) à l’administrateur judiciaire de Lumières Studio, entreprise créée par Odile Soudant, aujourd’hui en faillite.

La société Château Miraval a par ailleurs été sommée de payer un peu plus de 8.000 euros à la plasticienne elle-même pour solder ses honoraires, ainsi que 60.000 euros pour réparer l’atteinte à son image et à sa réputation. En comptant encore 50.000 euros au titre des frais de justice, la facture totale dépasse 500.000 euros.

« Brad Pitt a coulé ma boîte et s’est approprié mon travail »

Dans Libération, Odile Soudant assène : « Brad Pitt a coulé ma boîte et s’est approprié mon travail ». Selon le quotidien, le contentieux pourrait se poursuivre sur le terrain des droits d’auteur. La plasticienne reproche à l’acteur de revendiquer la paternité des éclairages qu’elle a conçus pour la bastide du XVIIe siècle et ses dépendances, entourées de 400 hectares de forêts et de vignobles, acheté par le couple de stars pour un montant de 45 millions d’euros.

Odile Soudant a par ailleurs, selon Libération, adressé une mise en demeure à la maison Guerlain. Une publicité pour l’un de ses parfums, réalisée par Terrence Malick, met en scène Angelina Jolie au domaine de Miraval, avec en arrière-plan un escalier que l’artiste française affirme avoir mis en lumière. Les deux stars ont assuré en mars dernier que malgré leur séparation, la propriété où elles avaient célébré leur mariage en 2014 n’était pas à vendre.