VIDEO. Des agences fédérales s’intéressent aux anciens managers de Johnny Depp

SCANDALE Il existe des soupçons de blanchiment d’argent et fraude…

20 Minutes avec agences

— 

Johnny Depp à la première de Pirates des Caraïbes.
Johnny Depp à la première de Pirates des Caraïbes. — WENN
  • Johnny Depp accuse ses anciens managers de lui avoir fait perdre de l’argent.
  • Les avocats de ses anciens managers mettent en cause le train de vie dispendieux de l’acteur.

La bataille juridique qui oppose Johnny Depp à ses anciens managers de The Management Group (TMG), Joel et Rob Mandel, pourrait aller beaucoup plus loin. Alors que les deux parties s’écharpent toujours sur la façon dont on a été géré l’argent de l’acteur, plusieurs agences fédérales américaines ont-elles aussi mis leurs nez dans cette affaire.

Comme l’explique le Los Angeles Times, citant le Wall Street Journal, l’Internal Revenue Service (IRS), l’équivalent du fisc, et le département de la justice examinent une piste laissant penser que la société s’est engagée dans des activités de fraude et de blanchiment d’argent. Quant à la Securities and Exchanges Commission, organisme de règlement et de contrôles des marchés financiers, elle se pencherait justement de son côté sur la façon dont les deux patrons de TMG ont géré l’argent de Johnny Depp.

>> A lire aussi : Johnny Depp nie avoir des problèmes psychologiques

Réactions

Si pour l’instant, il s’agit simplement de pistes, les représentant de TMG n’ont pas voulu perdre de temps. L’avocat de la société a publié un communiqué mardi. « En 30 ans de business, aucun client actuel ou ancien de TMG ne s’est plaint, autre que Johnny Depp qui continue de répandre des mensonges malicieux et non fondés sur la société. TMG se défendra vigoureusement contre toutes les allégations fabriquées de Johnny Depp », a-t-il déclaré comme le relaie le site du Hollywood Reporter.

S’il est question de Johnny Depp, c’est peut-être parce qu’une source évoquée par le Hollywood Reporter, et proche de l’affaire, explique que c’est l’avocat de l’acteur qui est venu frapper à la porte de différentes agences fédérales. Une information que Deadline n’hésite pas à confirmer de son côté.