François Hollande aurait rêvé d'être une star de l'équipe de France de football

BALLON ROND « Ne pouvant pas devenir avant-centre de l’équipe de France, j’ai choisi d’être président de la République », s’est amusé l’ex-chef de l'Etat…

20 Minutes avec agence
— 
François Hollande lors d'un match amical opposant des hommes politiques a des artistes de variete, a Paris, FRANCE - 20/05/2008.
François Hollande lors d'un match amical opposant des hommes politiques a des artistes de variete, a Paris, FRANCE - 20/05/2008. — MEIGNEUX/SIPA

C’est le souhait de nombreux enfants : devenir une star du football. L’ex-président de la République François Hollande n’a pas échappé à la règle. Dans un entretien accordé à France Infoce lundi, il confie ce rêve de gosse.

Une passion transmise par son grand-père

« J’avais un grand-père qui m’avait emmené dans des stades, qui m’avait éduqué sur le plan sportif et je lui en suis reconnaissant… Moi-même j’ai fait cela avec mes propres enfants… » a confié l’ancien chef de l’État avant d’ajouter : « Il faut être initié. On ne devient pas sportif en regardant des matchs à la télévision. Il y a des codes, il y a des rites… On ne peut comprendre le monde que si on comprend son histoire… Le sport c’est exactement la même chose. »

>> A lire aussi : L'OM tient son grand attaquant! Emmanuel Macron a passé sa journée avec les joueurs de Marseille

Mais François Hollande s’est vite aperçu que sa passion d’enfant ne se concrétiserait sans doute jamais sur le plan professionnel : « On n’arrive pas toujours à l’ambition qui était celle de sa jeunesse… Il faut faire des compromis. On n’a pas forcément la technique qui correspond à son ambition… En revanche, servir son pays, il n’y a pas plus beau mandat… Alors ne pouvant pas devenir avant-centre de l’équipe de France, j’ai choisi d’être président de la République. »

La passion demeure

Si l’ancien président a dû oublier ses rêves de gloire sportive, il n’en est pas moins resté, comme ses prédécesseurs et son successeur à l’Élysée, un ardent supporter.

>> A lire aussi : Barça-PSG: Trop turbulent, Nicolas Sarkozy s'est fait virer de sa loge au Camp Nou

Il n’a raté aucun match des Bleus lors de l’Euro 2016 et a assisté à toutes les finales de coupe de France qui ont jalonné son mandat. Fin connaisseur du ballon rond, il est un fervent admirateur du Football Club de Rouen. Nicolas Sarkozy, lui, avouait une préférence pour le Paris Saint-Germain. Quant à Emmanuel Macron, il se déclare fan de l’Olympique de Marseille.