Donald Trump se met à nouveau les stars à dos

PEOPLE Le président des Etats-Unis a provoqué un tollé après de nouveaux propos scandaleux…

20 Minutes avec agences

— 

Le président des Etats-Unis Donald Trump lors du sommet du G20
Le président des Etats-Unis Donald Trump lors du sommet du G20 — WENN
  • Une personne a été tuée et des dizaines d'autres blessées par un militant néonazi qui a foncé sur la foule avec sa voiture.
  • Donald Trump a été soutenu par la droite radicale pendant toute sa campagne présidentielle.

La réticence initiale du président américain à dénoncer ce week-end les violences racistes à Charlottesville, en Virginie, qui ont provoqué la mort d’une militante antiraciste après qu’un suprémaciste blanc a écrasé des manifestants avec sa voiture, est très critiquée chez les stars. Donald Trump a tardé à condamner ces actes de violence – pire, il a d’abord mis dos à dos racistes et antiracistes – et s’est pris, de fait, une nouvelle volée de bois vert sur les réseaux sociaux.

« Je suis vraiment, vraiment navrée. Tous les blancs sont responsables du déclin de ce système. Il faut faire mieux. Désolée », a écrit Lorde.

De son côté, Lady Gaga s’est directement adressée à Donald Trump sur le site de microblogging.

« Vous avez trop peur de bien faire parce que vous perdriez des votes ? Qu’importe, la jeune génération a la réponse », a-t-elle publié.

Pharrell Williams, quant à lui, a publié une photo des violences sur son compte Instagram.

« Si vous n’êtes pas outré, c’est que vous n’êtes pas attentif », a-t-il commenté.

>> A lire aussi : Quand l'Australie refusait de vendre un casino à Trump à cause de ses «liens avec la mafia»

Une volte-face de trop

Le tollé n’a pas été vain, puisque mercredi matin, Donald Trump offrait une conférence de presse exceptionnelle pendant laquelle il a condamné les groupes suprémacistes et nationalistes blancs qu’il n’avait même pas nommés comme tels dans un premier temps. Un dilemme politique puisque la frange la plus extrémiste de la droite américaine est directement responsable de l’élection du candidat Républicain.

🤷🏾‍♂️👊🏾. Amerikkka

A post shared by snoopdogg (@snoopdogg) on

Mais mardi soir, le président, apparemment libéré de la pression des médias, a fait volte-face déclarant à nouveau que militants racistes et antiracistes se valaient : « Qu’est-ce que vous diriez des militants de gauche, qui ont foncé sur les militants de droite ? Je vous le demande : ils ont chargé eux aussi – et ils avaient des bâtons eux aussi. C’est un problème ça aussi, non ? Je dirais que oui ».