Arnold Schwarzenegger lance une charge contre les racistes et les nazis

PEOPLE Donald Trump est toujours sous le feu des critiques pour ne pas avoir condamnés les suprémacistes blancs après l’attaque de Charlottesville…

20 Minutes avec agences

— 

L'acteur Arnold Schwarzenegger aux studios Universal
L'acteur Arnold Schwarzenegger aux studios Universal — WENN
  • Arnold Schwarzenegger est membre du parti Républicain.
  • Il s'oppose depuis longtemps à Donald Trump et sa politique.

Arnold Schwarzenegger a décidé d’appeler les choses par leur nom, contrairement à Donald Trump qui n’a pas condamné les nazis et les suprémacistes blancs qui se sont réunis à Charlottesville en Virginie, ce week-end. Des manifestants pacifistes composés d’activistes et d’antifascistes sont venus pour les contrer quand un raciste forcené a foncé avec sa voiture dans la foule, faisant un mort, Heather Heyer, et blessant 19 personnes.

Pour l’ancien gouverneur de Californie, ne pas nommer les criminels pour ce qu’ils sont est hors de question. « J’ai été horrifié par les images de nazis et de suprémacistes blancs marchant dans Charlottesville et j’ai eu le cœur brisé lorsqu’un terroriste national a pris une vie innocente », a-t-il écrit sur son compte Facebook dans une note.

Outre Heather Heyer, deux autres personnes ont trouvé la mort, le lieutenant Cullen et le pilote Bates, décédés dans le crash de leur hélicoptère alors qu’ils survolaient la zone de manifestation.

Ne pas se taire

Le message d’Arnold Schwarzenegger est, comme il l’écrit lui-même, « simple ». « Vous ne gagnerez pas. Nos voix sont plus fortes et plus puissantes. Il n’y a pas d’Amérique blanche – il n’y a que les Etats-Unis d’Amérique. Vous n’êtes pas nés avec ces visions de haine – vous pouvez changer, grandir et évoluer, et je vous suggère de commencer immédiatement », a-t-il ajouté.

>> A lire aussi : Ivanka Trump dénonce la «suprématie blanche et les néo-nazis» après Charlottesville

L’acteur a également appelé le public à faire un don à une association qui lutte contre la haine. « Mon rêve est que vous tous me rejoigniez pour aider votre association philanthropique préférée comme vous le pouvez », explique-t-il. Il a, de son côté, « envoyé 100.000 dollars » au Simon Wiesenthal Center, avec laquelle il « travaille depuis des dizaines d’années ».

De nombreuses personnes aux Etats-Unis accusent Steve Bannon, actuel conseiller principal du président à la Maison Blanche, d’avoir une mauvaise influence sur Donald Trump.

Avant d’entrer à la Maison Blanche, Steve Bannon avait été l’un des membres fondateurs de Breitbart News, un site orienté droite radicale et accusé, tout au long de la campagne du Républicain, de publier des fake news.