Madonna attaque en justice la maison de vente aux enchères qui a mis certains de ses biens en vente

JUSTICE Elle n’a pas l’intention de les laisser vendre ses culottes…

20 Minutes avec agences

— 

Madonna à l'événement Billboard Women In Music.
Madonna à l'événement Billboard Women In Music. — WENN

Après avoir obtenu l’arrêt temporaire de la vente aux enchères organisée par Gotta Have Rock And Roll, Madonna est passée à la vitesse supérieure en portant plainte directement contre eux. Le mois dernier, une vente aux enchères de ses effets personnels a été annoncée. Seul hic, elle n’était pas au courant.

Madonna a ainsi découvert que plusieurs biens lui appartenant ou ayant appartenu étaient dans la nature et prêts à être cédés au plus offrant. Parmi les items, on trouvait, pèle mêle, une de ses brosses à cheveux avec quelques-unes de ses mèches entre les picots, la lettre de rupture que lui avait écrite Tupac depuis sa cellule de prison, et quelques culottes sales qu’elle avait envoyées à l’un de ses amants.

>> A lire aussi : Madonna fait une grosse bourde sur les incendies en France

Le procès

C’était un peu trop pour Madonna qui a choisi d’aller jusqu’au procès pour faire interdire cette vente que d’autres aimeraient voir se produire. Comme l’annonce The Hollywood Reporter, Madonna demande également à ce qu’on lui rende ses biens éparpillés, dont ses « dessous, son CV, des paroles de chansons manuscrites, un carnet, une brosse usée avec ses cheveux dessus, la coiffe qu’elle portait dans Evita, des cassettes de chansons jamais enregistrées et des souvenirs de sa carrière ».

La plainte a été déposée ce mardi à la Cour Suprême de New York. Elle implique, outre la maison organisatrice de la vente, son ancienne amie, Darlene Lutz, qui met en vente la majeure partie des biens personnels de Madonna. La chanteuse ajoute qu’elle lui a dérobé ses biens.

>> A lire aussi : L’ex de Madonna lui propose de racheter ses petites culottes avant qu'elles ne soient vendues aux enchères

« A plusieurs occasions, la plaignante a accueilli l’accusée Lutz dans ses maisons, où elle y passait même régulièrement la nuit. L’accusée Lutz a également aidé la plaignante dans ses déménagements, notamment d’une maison de Miami et son ancien appartement new-yorkais. Selon nos informations, l’accusée Lutz a pris possession de certains biens de la plaignante quand ils ont été envoyés à l’accusée Lutz pour qu’elle les garde un temps dans l’un de ses entrepôts de stockage afin de l’aider dans la vente des anciennes résidences de la plaignante au moment où l’accusée Lutz et la plaignante étaient amies et quand l’accusée Lutz exerçait le métier de consultante en art auprès de la plaignante », peut-on lire.

Madonna explique également avoir coupé les ponts avec Darlene Lutz en 2004 et ne pas avoir conscience que son ancienne amie possédait encore certains de ses biens jusqu’à ce qu’elle les voit dans une vente aux enchères.