Silvio Berlusconi : Méconnaissable sur de récentes photos Instagram, Il Cavaliere ne ressemble plus du tout à ça

MÉTAMORPHOSE Le flamboyant Silvio Berlusconi est apparu métamorphosé sur de récentes photos publiées sur Instagram…

20 Minutes avec agence

— 

L'ex-Premier ministre italien Silvio Berlusconi, le 9 mai 2014 à Cesano Boscone, en Italie.
L'ex-Premier ministre italien Silvio Berlusconi, le 9 mai 2014 à Cesano Boscone, en Italie. — GIUSEPPE CACACE AFP

Silvio Berlusconi aurait-il abandonné ses célèbres implants capillaires ? On peine en tout cas à reconnaître l’ancien président du Conseil des ministres italien, sur de récentes photos le montrant dans les jardins du Palace Merano, un centre de cure italien basé à Merano (Italie).

Désormais âgé de 80 ans, celui que l’on surnommait Il Cavaliere a presque l’air assagi. Les clichés ont été mis en ligne sur Instagram par Caroline Chenot, fille du médecin français Henri Chenot.

#chenot #dominiquechenot #berlusconi #cure #palace #merano #henrichenot #healthy #wellness @chenotgroup chenotgroup

A post shared by Caroline Chenot (@chenotcaroline) on

Une clinique de « biontologie »

Ce docteur en psychologie controversé est à la tête du luxueux Palace Merano, un établissement de santé où il applique la « biontologie », un concept qu’il a lui-même créé en 1999.

Henri Chenot compte parmi ses clients de nombreuses personnalités, dont Laurent Blanc,Johnny Hallyday ou encore  Marion Bartoli, qui a séjourné au Merano pour se remettre du mystérieux virus qui l’avait atteinte en 2016, rappelle le Huffington Post.

#henrichenot #berlusconi #cure #palace #merano #henrichenot #italy #chenot @chenotgroup

A post shared by Caroline Chenot (@chenotcaroline) on

Un Berlusconi « revigoré »…

Selon Le Soir, Silvio Berlusconi est sorti « revigoré » de son séjour dans le « légendaire » spa italien. Il semble avoir provisoirement renoncé à ses implants capillaires et autres perruques

Le média belge évoque un moment de détente « avant le sprint final qui le mènera aux élections de l’année prochaine ».

…et prêt à revenir, encore

Car le « bon vieux cavaliere », retiré contre son gré de la vie politique, pourrait bien « emporter les législatives du printemps 2018 » notamment grâce au retour du scrutin proportionnel en Italie, analyse L’Obs.​

Un film est également en préparation sur l’enfant terrible de la politique italienne. Nous n’avons fini d’entendre parler de la moumoute de Berlusconi.

>> A lire aussi : Italie: Berlusconi condamné à trois ans de prison pour corruption de sénateur