VIDEO. Rihanna rembarre le DJ Diplo

MUSIQUE Mais elle s’est (un peu) excusée…

20 Minutes avec agences

— 

Rihanna à la première de Valérian et la cité des mille planètes, à Londres.
Rihanna à la première de Valérian et la cité des mille planètes, à Londres. — WENN

Rihanna a placé plusieurs titres en tête des charts en collaborant avec des DJs, notamment Calvin Harris (We Found Love), et d’autres aimeraient pouvoir en faire de même, à commencer par Diplo. Le DJ voudrait en effet travailler avec Rihanna pour son groupe Major Lazer, composé également de deux autres DJs, Jillionaire et Walshy Fire. Seulement, il se retrouve régulièrement devant une fin de non-recevoir de la part de la Barbadienne, qui ne manque pas de franchise.

Comme il l’a révélé à GQ Style, Rihanna ne manque en effet ni de répondant ni de culot quand il s’agit de dire ce qu’elle pense. La première fois qu’il lui a proposé de travailler avec lui, elle n’a pas été le moins du monde impressionnée. « Je lui ai fait écouter ‘’Lean On’’. Elle m’a répondu : ‘’Je ne fais pas de house music’’ », a-t-il déclaré. C’est finalement MØ qui a hérité du titre.

Des excuses

Si Rihanna est franche, Diplo est persistant. Il a tenté sa chance une deuxième fois. Le résultat s'est révélé aussi peu fructuant. « Une autre fois, j’avais une session avec elle et Future était aussi invité. The Weeknd était là. Metro Boomin aussi, avant qu’il soit connu. Future lui a fait écouter genre 700 chansons. Il était 4h du matin. Au final, j’ai lancé : ‘’Yo, G, je m’en vais à moins que tu me laisses lui faire écouter un titre’’. Donc je lui ai fait écouter une chanson. Elle a dit : ‘’On dirait une chanson de reggae d’aéroport’’. J’étais là : ‘’Je vais me pendre’’ », a-t-il révélé.

>> A lire aussi : Rihanna s’éclate au festival Crop Over

Son interview n’est pas passée inaperçue et Rihanna a souhaité faire amende honorable… à sa façon. Elle lui a répondu sur Instagram.

View this post on Instagram

#DutyFree 😂😂😂 My bad @diplo

A post shared by badgalriri (@badgalriri) on

« Au temps pour moi », lui a-t-elle écrit, précédé d’émojis riant aux larmes.

De son côté, Diplo a également joué la carte de l’humour face au buzz provoqué par ses propos rapportés dans GQ Style.

« Si vous traîniez dans le même aéroport privé que Rihanna et moi, vous réaliseriez que ce n’était pas une insulte », a-t-il écrit.