Alice Cooper retrouve une œuvre d’Andy Warhol

INSOLITE Il avait oublié qu’il l’avait et c’est sa mère qui s’en est souvenue…

20 Minutes avec agences

— 

Alice Cooper aux O2 Silver Clef Awards.
Alice Cooper aux O2 Silver Clef Awards. — WENN

Alice Cooper peut remercier sa mère. Sans elle, il n’aurait sans doute jamais remis la main sur l’œuvre que sa copine de l’époque a acheté à Andy Warhol 40 ans plus tôt. C’est le manager du rocker, Shep Gordon, qui a révélé la trouvaille aussi inespérée qu’inattendue au quotidien britannique The Guardian. « C’est la mère d’Alice qui s’est souvenue que la peinture était dans un entrepôt de stockage. Donc nous y sommes allés et l’avons trouvée roulée dans un tube », a-t-il confié.

La pièce d’art en question est une sérigraphie de la série Death and Disaster basée sur une photo de presse de la salle d’exécution de la prison de Sing Sing aux Etats-Unis, le 13 janvier 1953, lorsque Julius et Ethel Rosenberg ont été exécutés pour avoir conspiré avec les Russes, comme le rappelle le Guardian.

>> A lire aussi : VIDEO. Alice Cooper se lance dans la course à la Maison Blanche

Deux fans

Alice Cooper de son côté, feintait être exécuté sur une chaise électrique lors de ses concerts et c’est en 1972 que les deux artistes se sont rencontrés. « Alice venait d’emménager à New York avec sa copine Cindy Lang. Andy était un peu groupie tout comme Alice. Ils aimaient les gens célèbres. Donc ils ont commencé à entretenir une relation et ils adoraient sortir tous les deux », précise Shep Gordon. C’est Cindy Lang qui a voulu acheter l’œuvre signée Andy Warhol. « Si je me souviens bien, Cindy est venue pour me demander 2.500 dollars pour acheter le tableau. A l’époque, Alice faisait deux albums par an et tournait le reste du temps. C’était assez rock’n’roll. (…) Il a fini dans un asile de fous pour sa consommation d’alcool et a ensuite quitté New York pour Los Angeles », a ajouté son manager qui précise : « Alice dit qu’il se souvient avoir une conversation avec Warhol à propos de ce tableau. Il pense que la conversation a bien eu lieu, mais il ne peut pas non plus jurer sur la Bible que c’est le cas ».

De fait, Alice Cooper avait oublié qu’il avait en sa possession une œuvre originale d’Andy Warhol, jusqu’à ce que sa mère s’en souvienne. Coût potentiel de la bonne mémoire de la maman d’Alice Cooper : près de 10 millions de dollars selon le Daily Beast. Merci maman.