Amanda Seyfried était sous antidépresseurs pendant sa grossesse

PEOPLE L’actrice souffre de troubles obsessionnels compulsifs…

20 Minutes avec agences
L'actrice Amanda Seyfried à la première de Twin Peaks
L'actrice Amanda Seyfried à la première de Twin Peaks — WENN

Amanda Seyfried a accouché de son premier enfant au début de l’année, qu’elle a eu avec son mari Thomas Sadoski. Heureuse maman, l’actrice a toutefois raconté qu’elle avait choisi de continuer son traitement à base d’antidépresseurs, même pendant la grossesse. « Un parent en bonne santé, c’est un enfant en bonne santé », a-t-elle expliqué lors de l’émission Dr Berlin’s Informed Pregnancy, ainsi que le relaye Us Magazine.

L’actrice a précisé que cela avait été nécessaire pour elle avant tout. « Je n’ai pas arrêté mes antidépresseurs. C’est vraiment pour lutter contre mon anxiété à moi. Ça fait des années que je prends du Lexapro. Et je n’ai pas arrêté. J’étais à une dose minime », a-t-elle précisé.

Un trouble pesant

A l’âge de 19 ans, Amanda Seyfried a été diagnostiquée avec des troubles obsessionnels compulsifs et de l’anxiété. Au quotidien et non traité, c’est un trouble qui peut être extrêmement handicapant.

« Ça me prenait vraiment longtemps pour mettre mes vêtements dans le tiroir. Tout est une question d’organisation. Et si ça n’est pas bien fait, vous devez continuer à bouger les choses jusqu’à ce que ce soit bien, continuer à bouger les choses jusqu’à ce qu’elles soient à leur place. J’ai un truc avec les chiffres aussi, c’est très commun », a-t-elle également expliqué.