Luc Besson garde un souvenir un peu amer de James Cameron

DECLARATION Le réalisateur d’« Avatar » a été légèrement cavalier mais ça s’est bien fini…

20 Minutes avec agences
— 
Le réalisateur Luc Besson à la première de
Le réalisateur Luc Besson à la première de — WENN

Luc Besson sort cette semaine Valérian et la Cité des mille planètes, mais avant de se lancer dans cette grande fresque de science-fiction, il a voulu demander conseil. Même s’il a réalisé Le cinquième élément, pour adapter la bande dessinée sur le grand écran, il s’est rapproché du maître du genre de ces dernières années, James Cameron, à l’origine d’Avatar, un film qui a grandement impressionné le cinéaste français.

« Il m’a invité sur le tournage d’Avatar à L.A parce que je lui ai dit "J’écris un truc de sci-fi" et il m’a répondu "Viens voir comment ça marche" », a expliqué Luc Besson au Hollywood Reporter. Cependant, tout ne s’est pas passé exactement comme Luc Besson l’attendait.

>> A lire aussi : VIDEO. Luc Besson a pris des risques pour «Valérian et la Cité des milles planètes»

Une rencontre tendue

C’est une fois sur place que Luc Besson s’est pris une petite pique de la part de son collègue. « Etre là, au milieu de l’entrepôt avec rien et voir le monde sur l’écran – il m’a pris pour un con au début, parce que c’était assez compliqué à comprendre pour moi. Il m’a regardé genre. "C’est un con qui ne comprend rien". Je n’ai pas d’ordinateur. J’ai ça, un iPad, avec de la musique », a-t-il ajouté.

Néanmoins, tout s’est bien fini. « Ensuite, on est allé déjeuner et je lui ai posé plein de questions et il m’a donné quelques conseils. C’est un tel gentleman, tellement rassurant. Vous savez, les gens qui sont rassurants sont généreux », a conclu Luc Besson.