VIDEO. Madonna a dû se battre pour adopter sa fille Mercy James au Malawi

FAMILLE Le juge a tout d’abord refusé sa demande d’adoption…

20 Minutes avec agences
La chanteuse Madonna au Met Gala 2017, à New York.
La chanteuse Madonna au Met Gala 2017, à New York. — WENN

Madonna est la maman de deux enfants biologiques, Lourdes – née de sa relation avec Carlos Leon – et Rocco – fruit de son mariage avec Guy Ritchie – ainsi que de quatre enfants adoptés au Malawi, David Banda, Mercy James, Stella et Esther.

Comme elle l’a expliqué lors de l’ouverture de l’aile pédiatrique qu’elle a fait construire récemment au Queen Central Hospital de Blantyre au Malawi, elle a rencontré David Benda et Mercy James en même temps. Si elle a adopté le petit garçon en 2006, celle qui est aujourd’hui sa fille les a rejoints trois ans plus tard, en 2009.

« J’ai rencontré Mercy peu après mon fils David, mais ils étaient dans des orphelinats différents. David était à Mchinji, à la Home of Hope, tandis que Mercy était ici, à Blantyre à la Kondanani », a-t-elle expliqué comme le rapporte People.

Pas de passe-droit

L’adoption de David Banda s’est passée sans encombre grâce à une injonction, mais la juge en charge du dossier de Mercy James était réticente. « La juge qui présidait l’audience a dit non. Je venais de divorcer [du réalisateur Guy Ritchie]. Elle m’a fait savoir que, en tant que femme divorcée, je n’étais pas capable d’élever des enfants et que Mercy James serait mieux dans un orphelinat », a ajouté Madonna.

L’adoption au Malawi suit des lois très strictes. Les parents doivent notamment résider au Malawi pendant un an avant d’adopter. « J’ai engagé une équipe d’avocats et j’ai déposé mon affaire à la Cour Suprême. Ça n’a pas été une bataille facile. Les lois sur l’adoption au Malawi n’ont pas changé depuis les années 40 et personne ne s’est dit qu’il faudrait les modifier. Mon argument était que les femmes élèvent des enfants toutes seules depuis des siècles, sans mentionner le fait que j’y arrivais aussi très bien moi-même. (…) Je n’ai jamais baissé les bras. (…) Je me suis battue pour Mercy et j’ai gagné », a ajouté Madonna.