Rambo accro à la gonflette

Cédric Couvez

— 

Sylvester Stallone et John Cusack sont davantage connus comme stars d'Hollywwod que comme spécialistes boursiers, mais ils se retrouvent éclaboussés par un procès visant un fonds spéculatif (hedge fund).
Sylvester Stallone et John Cusack sont davantage connus comme stars d'Hollywwod que comme spécialistes boursiers, mais ils se retrouvent éclaboussés par un procès visant un fonds spéculatif (hedge fund). — Michael Buckner AFP/getty Im./Arch.

A 61 ans, Sylvester Stallone prend toujours très soin de son corps et surtout de ses biscotos. La star de «Rambo» et «Rocky» n’hésite d’ailleurs pas à faire l’apologie des hormones de croissance. Soucieux de garder une masse musculaire imposante pour ses tournages, l’acteur américain a déclaré à Times: «L'hormone de croissance humaine, ça n'est rien du tout. Tous ceux qui la confondent avec les stéroïdes anabolisants sont tout simplement mal informés!»

Utilisée dans de nombreux sports touchés par le dopage, l’hormone de croissance est pratiquement indétectable. Mais Sly compte bien en faire la promotion : «En prenant de l'âge, la testostérone me procure un véritable bien-être. J’estime que passés 40 ans, tout homme devrait s'y intéresser parce qu'elle améliore la qualité de vie».

Rendez-vous dans les salles obscures le mercredi 6 février, date de sortie du nouveau «John Rambo» pour voir les muscles saillants du comédien sexagénaire ou un avant-goût dans ce trailer:



john rambo
Envoyé par cjibe dans Cinéma sur wat.tv