Pierre Ménès au village de Roland Garros en mai 2016
Pierre Ménès au village de Roland Garros en mai 2016 — Visual

SANTE

Pierre Ménès va mieux

Le journaliste sportif était ce week-end au festival «Des Livres, Des Stars»…

Samedi, Pierre Ménès a dédicacé son livre témoignage Deuxième mi-temps (édition Kero) à Marseille dans le cadre de la troisième édition du festival Des Livres, Des Stars. Installé sous les arcades de la Vieille Charité entre Jacques Weber et non loin de Dominique Besnehard, le journaliste sportif a donné de son temps, malgré la chaleur, au public venu à la rencontre des célébrités présentes dans la cité phocéenne pour signer leurs ouvrages.

« Je voulais sensibiliser les gens au don d’organes. Il y a encore trop de gens en attente de greffe, qui passent 4 ans, 5 ans en dialyse, ce qui est insupportable. En fait, je n’avais pas du tout envie de faire ce livre au départ car je ne suis pas du genre à raconter ma vie. Etaler ma vie privée et mes sentiments, ce n’est pas mon truc. C’est mon entourage qui m’a convaincu de l’importance que ça avait de témoigner et de profiter de ma notoriété pour sensibiliser les gens au don d’organes », a-t-il expliqué à Cover Media entre deux signatures.

« Aujourd’hui je vais bien au niveau médical. Les greffes se passent très très bien. Physiquement, c’est un peu dur, parce que je suis resté quatre mois sans marcher. J’ai un nerf qui s’est bloqué dans le pied droit pendant l’opération et il faut un an pour attendre que ça revienne, donc là je suis en vacances à La Baule, je vais à la piscine tous les jours pour faire des mouvements », a-t-il confié à Cover Media.

>> A lire aussi : Canal Football Club: Pierre Ménès fera son grand retour le 2 avril

La vie avant tout

Le moral aussi est bon après sa double greffe du rein et du foie. « Je n’avais pas besoin de thérapie, je n’avais pas besoin de foutaises comme ça. Je suis totalement redevenu moi-même en terme de caractère », a-t-il ajouté.

L’homme de télé remercie également son entourage pour l’avoir soutenu, et notamment Canal Plus, qui a été « d’une correction exceptionnelle et émouvante » avec lui. « Ce qu’on a vu à la télé, ça n’est rien comparé à ce qu’ils ont fait pour moi pendant ma maladie, après et ce qu’ils font encore. Je l’ai dit et je le répète à chaque interview : je ne ferai jamais de mercato télé tant que Canal voudra de moi », insiste-t-il.

Le chroniqueur du Canal Football Club regarde vers l’avenir et travaille sur son deuxième scénario, « une comédie grinçante sur le milieu de la télévision ». « Là j’ai envoyé la 2e version au producteur qui est en tournage en Bretagne. On fera certainement une 3e, 4e et 5e version, et quand ça sera la bonne, on présentera ça aux chaînes de télévision, qui aujourd’hui sont des partenaires indispensables pour faire du cinéma, puis on constituera un casting et je le mettrai en scène aussi », précise-t-il. Quant au film prévu avec M. Pokora sur le milieu du football, le tournage devrait commencer « en 2018 ».