VIDEO. Mary J. Blige forcée de payer une pension alimentaire à son ex

MUSIQUE La chanteuse va devoir débourser 30.000 dollars par mois…

20 Minutes avec agences

— 

Mary J. Blige au festival de Cannes
Mary J. Blige au festival de Cannes — John Rainford/WENN.com

Mary J. Blige n’a plus le choix. Actuellement en pleine procédure de divorce avec son ex, Martin Kendu Isaacs, la chanteuse a reçu ordre de payer une pension alimentaire de 30.000 dollars, environ 26.000 euros. Selon E ! News qui se fait l’écho de cette nouvelle, il ne s’agit que d’une mesure temporaire qui doit permettre à l’ex de la chanteuse de subvenir à ses besoins et d’accommoder le « style de vie » auquel il était habitué quand il vivait avec Mary J. Blige.

Même si c’est bien loin des presque 130.000 dollars (environ 116.000 euros) par mois que réclamait Martin Kendu Isaacs, l’addition est quand même salée.

>> A lire aussi : Mary J. Blige vit très mal son divorce

La mesure est rétroactive depuis septembre et la chanteuse doit aussi payer les frais d’avocat de son ex pour un total de 235.000 dollars (environ 210.000 euros).

Une situation pas si luxueuse

Pour Mary J. Blige, cette pension alimentaire est une petite défaite. En remplissant les papiers du divorce après 13 ans de mariage en juillet dernier, la chanteuse avait argué que leur contrat prénuptial ne prévoyait pas de pension.

Sur le plan financier, elle assure aussi que Martin Kendu Isaacs, qui a été son manager, a dépensé pas moins de 420.000 dollars en voyages et hôtels, qui pourtant n’avaient rien à avoir avec elle. Mary J. Blige explique aussi que le couple a de nombreuses dettes et qu’ils doivent « des millions de dollars d’impôts ».