Vingt ans après sa mort de Lady Di, le prince William arrive enfin à parler de sa mère

DEUIL A l’approche des vingt ans de la mort de sa mère, le prince William s’est confié sur Lady Diana dans le magazine « GQ »…

Claire Barrois

— 

Le prince William, le 27 mai 2017 à Londres.
Le prince William, le 27 mai 2017 à Londres. — Shutterstock/SIPA

A quelques mois de la commémoration de la mort de sa mère, décédée le 31 août 1997 dans un accident de voiture, le prince William s’est confié pour la première fois à ce propos dans la version anglaise du magazine GQ : « J’aurais aimé qu’elle me conseille, assure-t-il. J’aurais adoré qu’elle rencontre Kate et qu’elle voie les enfants grandir. Ça me rend triste de savoir que ce ne sera pas le cas, qu’ils ne la connaîtront jamais. »

Après l’épreuve, la stabilité

Le prince William et son frère Harry ont désormais réussi à faire le deuil de leur mère décédée lorsqu’ils avaient respectivement 14 et 12 ans. « Cela m’a pris presque vingt ans pour y arriver, confie l’époux de Kate Middleton. Je trouve toujours cela difficile parce que, sur le moment, c’était tellement violent. Ce n’est pas un deuil comme celui que vivent les gens, tout le monde le savait, tout le monde connaissait l’histoire, tout le monde la connaissait. »

>> A lire aussi : Le prince William et Kate Middleton cherchent une nouvelle gouvernante

Aujourd’hui, c’est derrière lui. « Je ne pourrais pas faire mon travail sans stabilité dans ma famille, concède néanmoins le prince. Je veux élever mes enfants dans un monde heureux, stable et qu’ils soient en sécurité. C’est tellement important pour nous deux en tant que parents. Je veux que George grandisse dans un environnement vrai et vivant, précise-t-il encore, je ne veux pas qu’il grandisse derrière les murs d’un palais, il doit être de l’autre côté. Les médias nous rendent la tâche difficile, mais je me battrai pour que mes enfants aient une vie normale. »